29/03/2008

Monde du vin...tous des machos...

Vous aurez compris que je suis une femme,mais vous ne savez peut être pas que de surcroît je suis jeune(enfin relativement,j'ai 26 ans,donc un dinosaure pour les adeptes de la tektonik), blonde(je sens déjà les fameuses blagues) et que  pour couronner le tout,j'ai un mari qui travaille aussi dans le monde du vin.Et bien vous ne pouvez pas savoir à quel point tout ça mélangé peut devenir problématique...

Evidemment,on peut se dire,"c'est super de partager sa passion avec celui(ou celle) que l'on a choisi".C'est vrai que l'avantage,c'est qu'on ne manque jamais de sujets de conversations,souvent animées d'ailleurs,car nos goûts sont assez différents .

Le gros problème réside dans les dégustations à l'extérieur:quand j'y vais seule,pas de souci.Mais en couple,ça se complique.Je m'explique:

Si les vignerons nous sont inconnus,en général,ça se passe comme ça:on salue monsieur  mon mari et puis ah oui ,il y une dame aussi,moi.Léger salut...mais toute l'attention du vigneron ou du représentant commercial est focalisée sur l'homme.Pendant ce temps là,j'ai tout le temps de me  faire les ongles(oui ils sont toujours vernis,)de lire une revue féminine(j'adoore Cosmopolitan) enfin bref de vaquer à toutes les occupations féminines traditionnelles(j'ai oublié le petit passage de loque à poussière sur le stand).

De toutes façons,les questions ne me sont pas destinées,puisque je ne suis que la femme de l'homme.Parfois et je vous jure que c'est vrai,on tend le verre à dégustation à l'Homme,sans même me demander mon avis.Et si je quémande gentiment de quoi goûter également,j'ai droit à des regards dubitatifs...A ces moments là,j'ai un peu l'impression d'être la first Lady,tout ce qu'on attend de moi c'est que je me tienne droite,sourie,tienne bien mon sac et me taise!Et ça ,ça m'horripile...D'abord parce que femme ou homme,tout le monde a le droit de donner un avis et qu'ensuite,le fait d'être jugée comme incompétente simplement parce qu'on est l'épouse de quelqu'un ça me hérisse.Mais revenons à nos moutons:il y a deux réactions possibles,soit je me tais,je souris et j'attends pour livrer mes impressions en aparté à l'Homme,en général mauvaises ou moyennes.Il vaut mieux pour moi comme pour le vigneron car quand je n'aime pas,j'ai du mal à être diplomate.Quand c'est bon,je ne peux pas m'en empêcher,il faut que je pose des questions.Et là,souvent,j'assiste à un spectacle étonnant et plutôt marrant:un vigneron décontenancé et qui ne l'avait pas vu venir ,tiens celle là,elle parle et elle pose même des questions sensées et intelligibles,on va lui accorder un peu d'attention ,on ne sait jamais...

Ce n'est pas pareil chez tout le monde heureusement,mais ce n'est pas une exception.

Sans être une féministe acharnée,il faut bien reconnaitre que certains clichés sont toujours bien vivaces.

18:07 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vin, degustation, macho, coup de gueule |  Facebook |

Commentaires

Je compatie....... Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour changer les mentalités de certains hommes. Moi, celà me choque pas du tout qu'une femme soit cammioneuse, bouchère, même négociante en vins. Courage, d'ici 50 ans ils auront peut-être l'habitude.
Que penses-tu de ma proposition de plat pour ton challenge vin?

Écrit par : Mark | 29/03/2008

Les commentaires sont fermés.