04/04/2008

Vins trafiqués,on devait s'y attendre...

D'après l'hebdomadaire italien L'Espresso,environ 70 millions de litres de vin toxique pour la santé, contenant notamment des acides, ont été fabriqués et mis sur le marché italien.Les bouteilles ou packs incriminés sont des produits bas de gamme vendus de 0,70 à 2 euros le litre qui "contiennent bien peu de vin: au maximum un tiers, souvent moins", affirme l'enquête de l'hebdomadaire. "Le reste est un mélange meurtrier: une potion faite d'eau, de substances chimiques, d'engrais, de fertilisants et même d'une goutte d'acide chlorhydrique", poursuit le journal. Au cours de contrôles effectués dans une des sociétés incriminées on a retrouvé des récipients contenant de l'acide chlorhydrique, de l'acide sulfurique et 60 kg de sucre", selon la même source.  "En dépit des saisies, de très nombreuses bouteilles restent encore en vente: L'Espresso en a trouvé un stock entier dans un centre commercial du nord-est du pays", affirme l'hebdomadaire. Le ministère de l'Agriculture a assuré dans un communiqué que l'enquête a permis de protéger "les consommateurs" et de faire la différence entre les producteurs honnêtes et malhonnêtes.

Et là je me dis,comment est ce qu'on ne s'en est pas douté plus tôt?Des vins vendus entre 0,70 et 2 euros le litre!!!! A ce prix là,comment voulez vous avoir du vin,et qu'en plus il soit buvable?

Une bouteille de vin qui arrive dans un rayon,c'est de nombreux coûts...il faut d'abord payer le raisin(entretien et amortissement des machines,eau,électricité,produits phytosanitaires,main d'oeuvre),la vinification(là encore pressoirs,cuves,etc;main d'oeuvre,).Ensuite c'est la mise en bouteilles,(qui coûtent elles aussi),l'étiquette,le bouchon,.. il faut aussi pour bien faire que le vigneron gagne un peu sa vie,puis on ajoute les taxes diverses et on arrive à 0,70 euros du litre?(j'ai oublié aussi les coûts de transports)...c'est purement intenable pour un produit de qualité et comme certaines performances sportives impossibles sans dopage,on "booste" le vin à grands coups de produits douteux....

A ces prix là,doit on s'étonner d'avoir une migraine atroce après ingurgitation de ces produits que je n'oserai même pas appeler du vin.Là,on n'est plus dans le débat bio ,pas bio mais entre des produits "naturels" avec leurs défauts et qualités et des produits fabriqués à l'extrème.Bienvenue dans le monde merveilleux du vin Tricatel...

Mais il ne faudrait pas penser que ça n'arrive qu'ailleurs,en Belgique aussi nous avons eu droit à ce type de produits...En 1975,Geens(société belge) a été condamnée pour avoir vendu sous une étiquette frauduleuse (Valpolicella et Chianti) des bibines diverses.En 2002,la même société est suspectée d'un immense trafic de vins de Bordeaux. Y possédant plus de mille Ha de vignes,celle ci s'organise pour produire largement au dessus des quotas autorisés(en France,chaque appelation possède un seuil de production fixé par l'INAO et qu'il ne peut dépasser,si toutefois ça lui arrive,tous surplus doit partir à la distillation).Geens se gardait bien de cela et gardait tous ces vins "pissés" pour les revendre sous de fausses étiquettes de châteaux et de fausses appelations après bien sûr un petit passage par le case amélioration(adjonction de divers produits illicites:poudres,concentré de caramel,fleur d'oranger,etc) et à des prix planchers....

Alors quand vous achetez du vin ,essayez de penser un instant à son prix "juste",qui peut garantir que le vigneron et tous les maillons de la châine soient rémunérés correctement,sans quoi il ne faudrait pas s'étonner d'avoir affaire à ce genre de "vins".Cela ne vous garantira peut être pas une émotion viticole certaine,mais au moins vous aurez la presque certitude de ne pas acheter de l'eau du sucre et des produits chimiques en lieu et place de ce noble breuvage qu'est le vin....

 

 

15:58 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : vin, trafic, bibine, produits chimiques |  Facebook |

Commentaires

Apéro time ! Hello Sandrine,
Cet article est en effet très intéressant et je vais tâcher d'être encore plus attentive lorsque j'achète du vin. Bon, ici au Canada, il faut le dire, le vin est plus cher qu'en Europe (car importé). Nous avons également les productions locales (il y a des vignobles à Niagara). Ils ont quelques trucs intéressants.
Bon, je passais juste te souhaiter un bon week-end, car ici c'est le milieu de l'après-midi et je sens que l'heure de l'apéro du vendredi approche à grands pas !
À+

Écrit par : Anne | 04/04/2008

Histoire de sous ? Il faut être pour le moins "candide" pour imaginer qu'un vin, même de table, puisse s'acheter à moins de 2 € !
Et ces mêmes personnes achètent des bouteiiles de soda bien plus onéreuses que leur vin de pays !
Comme je le sussure depuis longtemps : " Mens fada ", tralala !


Écrit par : H. | 04/04/2008

Je n'ai encore jamais acheté de vin en-dessous des 4 euros, même pour cuisiner. Et de plus en plus, je me renseigne auprès de gens comme toi Sandrine, et auprès des négociants sérieux, afin de trouver les bons vins. Je préfère n'en boir que deux fois par semaine mais du bon au juste prix, que tous les jours de la piquette. Et puis la chimie brrrrrrrrr

Écrit par : Mark | 05/04/2008

Et toc ! Je découvre ce site depuis peu et cet article est l'un des premiers que je lis, en plus de celui des rosés, qui m'a amené ici ... et franchement, je trouve ça très sympa.

La réflexion sur le prix du vin me semble pour le moins intéressante dans un monde où, pour "s'adapter à la concurrence", les prix ne cessent de dégringoler en même temps que la qualité.

Pourtant, comment ne pas comprendre ceux qui se laissent tenter par des vins si peut cher. Quand il faut faire boire beaucoup de monde, on ne regarde plus que le prix, ou presque. Mais comme le dit Mark, il vaut mieux boire moins que moins bien... du moins pour le consommateur !

Écrit par : Charlie | 12/05/2010

Les commentaires sont fermés.