20/04/2008

Les vins belges ,suite...

La vigne est arrivée dans nos régions au Moyen-âge, à partir du IXe siècle. AXIVe et XVe siècle chaque localité possédait des vignes et les vignobles se situaient à l’intérieur ou à proximité des murs des villes. La toponymie locale nous a laissé la trace dans les noms de lieux (wijnberg, mont des vignes, de wijngaard, le vignoble, aux vignes, Vivegnis, Vinalmont, etc.).  Les conditions climatiques (petit âge glacière) ont rendu cette culture plus difficile dès le  XVe siècle dans les situations les moins favorables (dernières archives d’actes de cession de vignobles à Uccle, par exemple) et pour les mieux exposés au XVIIe siècle. Seules les régions viticoles aux microclimats favorables ont maintenu des vignobles vaille que vaille, souvent pour des motifs culturels et de traditions locales.La viticulture de plein air a pris un nouvel élan en Wallonie début des années soixante. Sans se connaître alors, à Huy et à Borgloon, deux vignerons plantent leurs premiers ceps de vignes en 1962. Charles Legot, inspiré par ses amis Bourguignons plante surtout des vignes de la famille des pinots, Jan Bellefroid est tourné vers les vignobles allemands et plante 200 pieds de Muller-thurgau (mieux connu sous le nom de Rivaner) et par la suite d'autres cépages blancs d'outre-Rhin avant de découvrir son fameux précoce de Looz.  De nombreux autres vignobles vont renaître dans la cité vigneronne. Des microclimats particuliers incitent aussi à la création de vignobles sur les côtes ensoleillées de Lorraine (Torgny en 1955 et 1986*) ou sur d'anciens terrils (Chapelle-lez-Herlaimont en 1972), en pleine ville (parc Josaphat à Schaerbeek en 1975) . 

Dans les années septante le renouveau viticole gagne le Brabant flamand, et les Pays-Bas.Plusieurs autres vignobles à vocation commerciale ont aussi été plantés à Thorembais-Saint-trond, en Thudinie, dans la région montoise et Binchoise où rappelons-nous que la toponymie du village de Roisin est raisin…

En ce qui concerne les cépages ,on trouve le Regent (vin de bonne qualité), le Rondo (vin coloré), le Léon Millot (vin de primeur),le Dornfelder  en rouge,  en blanc le Phoenix , le Sirius, le Bianca, la Perle de Zala, le Muscat de la Birse (Birstaler Muskaat), le Bronner, le Johanniter, l'Helios ,le Solaris ou le Sieger (raisin rosé pour vin blanc parfumé).On trouve aussi le Kerner, le Muller Thurgau, le Pinot gris et l’Auxerrois .Il existe aussi des pinots précoces (clones luxembourgeois, précoce de Looz, plant de juillet champenois) qui peuvent être vinifiés en blanc les moins bonnes années (et produire du crémant) et en rouge les meilleures années.

Petit tour maintenant des domaines,d'abord en Wallonie.

Domaine vinicole du Chenoy(***) à Émines (Namur ) de Philippe Grafé,il cultive regent,johanitter-merzling,bronner,helios -solaris,et pinotin.Environ  7 à 9 euros selon les cuvées.Le plus grand vignoble wallon a été planté le 16 avril 2003, rapport qualité prix intéressant.

A Huy,

Le Clos des Prébendiers(*) (Müller-Thurgau 2003): sur un terrain calcareux de 30 ares à flanc de coteau, sur les hauteurs de Huy, Jacques Mouton a planté, voici dix ans, 1000 pieds de vigne dont 65% de Müller-Thurgau, 30% d'auxerrois et 5% de pinot gris. Exposé plein sud, son vignoble lui donne environ 900 bouteilles par an, dont une part est écoulée dans les commerces et restaurants du cru.

Le clos du bois marie(*)(Chardonnay 2003; pinot gris 2003): Charles Legot a replanté ce vignoble en 1963, à flanc de coteau, sur les hauteurs de Huy. Sur: 1/3 d'hectare exp6sé sud-sud-est, il a planté 2.000 pieds de Riesling x Sylvaner, Pinot gris, Chardonnay et Pinot noir, dont il a tiré 1500 litres cette année, destinés à la consommation privée et à la vente à des restaurants (jusque Bruxelles).

Qualité moyenne à bonne selon les millésimes.

Beaucoup de vignerons cultivent en amateur,leur production étant limitée,il n'existe pas de commercialisation pour ces produits.

Au sein de l'abbaye de Villers la ville (**)se trouve un vignoble réhabilité par la confrérie du vignoble de l'abbaye en Brabant.Celui est en terrasses, les cépages sont le Léon Millot, le Régent et le Phénix.Le vignoble produit un vin rouge primeur " le Clos de Villers la Vigne", un Marc et une Mistelle (vin apéritif issus d'un mutage à l'alcool d'un jus de raisin non fermenté).

Vignoble du clos des Agaises à Haulchin(***) au total environ 60.000 pieds de Chardonnay, cépage le mieux adapté à ce type de sol .On y produit des vins effervescents.Pas question bien entendu de parler de champagne, puisque cette appellation est protégée par les législations française et européenne mais bien de méthode traditionnelle.
Cette méthode se caractérise par deux fermentations en bouteille ainsi qu’un vieillissement minimum de douze mois avant le dégorgement nécessaire au développement de sa richesse aromatique. Ce qui signifie deux ans de travail avant la vente.
La récolte est vendangée manuellement.
La vinification et l’élevage bénéficient d’installations modernes et des conseilspermanents de Thierry Gobillard, viticulteur-œnologue à Hautvillers.
Le vin est clarifié par remuage automatique.Joli vin mais difficile à se procurer car les amateurs se l'arrachent!

Domaine de Mellemont(**) , le plus grand vignoble du Brabant Wallon et probablement le plus ambitieux,les cépages cultivés par ses trois propriétaires sont le Pinot Noir, Müller-Thurgau .Des vins élégants qui ne pourront qu'évoluer positivement.A suivre...

En juin 2001, la DISTILLERIE DE BIERCEE a planté 1000 pieds de vigne dans les jardins suspendus de Thuin. Ainsi est né le clos du Zouave(**).Le Régent, croisement des variétés Riesling et Sylvaner blanc avec le Chambourcin rouge, donne, au terme d’une vinification minutieuse en barriques de chêne, un vin d’une couleur rouge vif, bien équilibré et très fruité.

Château de Trazegnies(*):Le vignoble d'Herlaimont existe depuis plus de 30 ans; sa superficie est de 1 ha. C'est Monsieur François DUBOIS qui, à 67 ans, a rêvé de planter des vignes sur un ancien terril de charbonnage .Le blanc (Müller-Thurgau-Chardonnay) 2004 et le blanc (Riesling) ont été reconnus appellation d'origine contrôlée "Coteaux de Sambre et Meuse".Egalement un rouge de pinot noir en V de table.


En flandre:

  • Wijnkasteel Genoels Elderen(***)dont j'ai déjà parlé (On fait du vin en Belgique? )

  • Wijndomein Schorpion(**) ,à Vliermaal,appelation Haspengouw,production de méthode trad en chardonnay et pinot

  • Wijndomein Meerdael(**),à Houd Heverlee,Leuven.

  • Clos d'opleeuw,(***)producteur Collemont,avec notamment une cuvée à base de 98 % de chardonnay et 2 % de pinot beurrot,en appelation Haspengouw

  • Les vins de Bernard Hugo(**),Sirius et Orion ,deux blancs du Hageland,à Tienen

  • et bien sûr, VIDAIGNE 2006 de Herman Schotte(***)(69 ans), vigneron du Heuvelland,élu meilleur vin belge 2008(voir chez Mark PRODUITS : MEILLEUR VIN BELGE 2008 )

  •  Pour infos,les * représentent :* bon

                                                 **très bon

                                                 ***excellent

    A bientôt pour d'autres produits belges,et si vous avez des questions,n'hésitez pas...

    17:51 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : vin belge, wallonie, flandre |  Facebook |

    Commentaires

    Merci de nous faire découvrir ces vins , et de nous ouvrir les portes du plaisir

    Écrit par : yayoune | 20/04/2008

    Bravo pour ton billet Je ne connaissais pas les vins Belges..Pourtant je vais souvent dans ce beau pays..Ma fille était sur Athus...Bravo pour ton billet, très complet....

    Écrit par : Eléonora | 20/04/2008

    Bonne semaine Sandrine ! J'espère que tu as passé un bon week-end :)
    Au fait...ta tajine a l'air super alléchante ! mmmmmhhhhh !

    Écrit par : Anne | 21/04/2008

    Confrérie de Seraing Une fois de plus un superbe billet. Peut-être la connaîs tu mais il existe une confrérie à Seraing qui essaye de recréer le vin que produisait les moines de l'abbaye du Val-Saint-Lambert à Seraing au XVIIIème siècle. Il s'agit de la confrérie des cuveliers de Cîteaux et Serranius
    Amitiés

    Écrit par : Philou | 22/04/2008

    Merci Sandrine, me voilà un peu plus au courant des vins Belges. Je vais essayer d'en trouver quelques uns afin de déguster.

    Écrit par : MARK | 23/04/2008

    Article intéressant.
    Je suis à la recherche des Nos de téléphone du Clos des Prébandiers et de celui du Bois Marie afin de les inviter à faire connaître leurs vins au Cerle de Wallonie , dont je suis membre et chargé d'organiser des soirées à thème sur " Les viticulteurs belges ".
    Merci d'avance pour votre support en la matière .
    Meilleures salutations

    Eric Ovyn

    Écrit par : Ovyn Eric | 29/11/2011

    Les sulfites sont largement utilisés pour prolonger la durée de vie des produits. Parce qu'il est souvent difficile de savoir si un aliment contient des sulfites, les gens ne réalisent pas qu'ils ont une sensibilité aux sulfites quand ils éprouvent des réactions à la nourriture ou des boissons.

    Écrit par : custom essay writing coupons | 09/08/2014

    La plupart des aliments a son origine dans les plantes. Certains aliments sont obtenus directement à partir de plantes; mais même les animaux qui sont utilisés comme sources de nourriture sont élevés par leur alimentation aliments dérivés de plantes.

    Écrit par : best argan oil | 22/10/2014

    Les commentaires sont fermés.