26/04/2008

Re gros coup de gueule

Un truc qui m'agace fortement pour le moment,c'est l'obsession du régime...On ne peux pas ouvrir un magazine sans tomber sur le dossier spécial "anti gras",anti cellulite" etc.Loin de moi l'idée de critiquer celles ou ceux(les hommes sont touchés aussi...) qui les pratiquent.L'important c'est d'être bien dans sa peau,et si ça doit passer par quelques kilos en moins,et bien soit.Je ne critique pas l'idée de régime en soi mais bien cette forme de manipulation qui pousse un nombre incalculable de femmes au supplice de la fonte des graisses.Ce qui me gêne,c'est cette espèce de fièvre saisonnière qui tourne parfois au délire.En substance,le message de ces magazines,c'est "Mesdames,vous qui avez mangé comme des grosses vaches tout l'hiver,camouflées par vos longs pulls,et vos bottes antifroid,il est temps de se secouer(le gras) et de retrouver une ligne correcte..."En gros(c'est le cas de le dire),c'est on se laisse aller la moitié de l'année,et l'autre on cravache pour ratrapper...

Si je comprends bien en Hiver,c'est la fête,on peut manger plein de cochonneries,éviter les épilations(vous n'avez pas remarqué que le sujet épilation est souvent juste derrière celui des régimes miracles...),ne pas faire de sport.Mais attention dès que reviennent les beaux jours,là ça devient draconien,c'est salade verte,bouteille d'eau et transpiration obligatoire pour tout le monde...et calculette,pour le sacrosaint comptage de calories,et pour les plus fortiches,on travaille les neurones et on le fait de tête!

Je trouve assez infantilisant ces articles qui complexent les femmes,toutes,même celles qui ont une ligne parfaite.C'est bientôt l'été,donc c'est régime.C'est bientôt l'été,donc on s'occupe de soi ...

Le pire,c'est toutes celles qui ont l'impression de n'en faire jamais assez,et qui peuvent tomber dans des comportements à risque.Un régime,quand c'est nécessaire,ça peut être très utile,mais il ne faudrait pas céder aux sirènes de la minceur parce que c'est la saison.Celles ou ceux qui ont réellement un problème de poids,c'est toute l'année.Arretons un peu de nous laisser embrigader par les diktats des magazines et retrouvons la liberté de prendre nos propres décisions.Nous vivons dans une société qui tend de plus en plus à nous dire quoi faire et quand(pas fumer,pas boire,pas avoir des comportements qui sortent de la norme,etc...),de là à nous dire quoi penser il n'y a qu'un pas...

 

15:59 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : regime, exces |  Facebook |

Commentaires

Alors là, je suis tout à fait daccord avec toi. C'est débile. Il faut écouter son corps et manger quand on à faim, pas quand on a envie. Et puis surtout un maximum manger du home made et varier varier varier. Moi-même, je flirtais il y a quelques mois avec les 100kg (je pesais 98kg). Il était donc temps de faire quelque chose, mais pas question de laisser tomber le goût. Alors quelques adaptations quotiennes m'ont permis rapidement (6 mois) de passer à 89kg. Maintenant je stabilise à ce poid que me convient assez.

Et tout celà en continuant de cuisiner tous les jours des bons petits plats. Mon 'régime' va probablement ce faire lever les poils chez les diététiciens, mais il me convient et je ne suis vraiment pas malade:

1. Déjeuner légér avec beaucoup de café, mais avec moins de lait qu'avant et un sucre au lieu de 2. Souvent qu'une tartine, un morceau de pain d'épice où un spekuloos.

2. Je saute le repas de midi. Et oui, chez moi, qui ait une digestion très lente, celà convient assez bien.

3. En journée, que du café très très légér avec peu de sucre.

4. Quand je rentre, un petit morceau de fromage (au lieu de 200gr comme avant) et de temps en temps un apéro (pas tous les jours comme avant).

5. Maximum 2 coca cola par semaine.

6. Le soir, bon petit plat maison, mais avec des quantitées plus faibles qu'avant et seulement maximum 2 assiettes (parfois 3 avant).

7. Généralement pas d'alcohol en semaine, sauf si il me reste du vin après la préparation de mon repas.

8. Quasiment pas de desserts, ni de bonbons, ni de quatre heures sucrés. Plûtot des yaourts, biscuits secs, fruits.

9. Je vais dormir assez tard (vers 2 heures du matin), j'ai donc tout le temps de dépenser mon repas du soir, étant assez actif le soir.

10. Le jour après un excès, un repas plus light.

Et c'est tout, ce n'est pas bien compliqué et il n'est vraiment pas nécessaire d'acheter un bouquin pour celà.

Écrit par : MARK | 26/04/2008

Moi aussi, je suis d'accord avec toi, mais en argentine c'est encore pire!!!!!!

bis,
andrea

Écrit par : andrea | 28/04/2008

Les commentaires sont fermés.