18/05/2008

Agrément ou pas...

Alors oui,je sais que je vais encore en faire bondir certains,mais tant pis...Comme vous avez pu le remarquer,il existe sur le marché du vin de plus en plus de vin classifié en vin de table faute d'avoir reçu l'agrément de L'INAO.Pour rappel,cet agrément permet à un viticulteur d'apposer la mention AOC sur ses bouteilles pour autant que celles ci possédent toutes les conditions requises(aire d'appelat°,cépages,sucres résiduels,...).

Or,quelques vignerons ,et pas des moindres se sont vu refuser leurs échantillons présentés à l'agrément et doivent donc se rabattre sur le vin de table.Des figures historiques d'appelation,comme Marcel Richaud à Cairanne,ne peuvent plus faire figurer sur leur bouteille le nom de l'appelation qu'ils ont en grande partie contribué à construire!L'argument:ses vins ne sont pas représentatifs...

S'il est vrai qu'il existe un gros problème autour de ces vins là,il semble maintenant exister une sorte de nouvelle tendance de vigneron qui disent refuser présenter leurs vins à l'agrément,et préférer être en vin de table...moins de contraintes et puis un public sans cesse à la recherche de particularisme...c'est tellement commun d'être en AoC qd on peut être en super vin de table...Pas d'AOC,pas de contrôle,(un vigneron me confiait récemment pouvoir modifier à l'envi le nombre de degrés sur l'étiquette,pour faciliter la vente...).Evidemment ça fait des histoires à raconter...

Mais si je ne me trompes pas,il y a qq années,les super toscans étaient partis dans la même démarche et en reviennent amèrement.On voulait alors faire de grands vins avec des cépages français,la communication était principalement axée sur le côté "rebelle"de la non appelation,...Le résultat?On réclame maintenant des vins avec plus de typicité,pourtant dieu sait si c'était un énorme buzz à l'époque!

Je ne critique pas bien sûr les vignerons qui faisant honnetement leur boulot,se voient déclassés pour des raisons plus ou moins obscures,mais bien ceux dont c'est devenu le fer de lance,la gloriole,que d'être un V de T vendu à 30,35 voire plus euros...

Le système des AOC n'est pas parfait,l'agrément non plus,mais ce n'est pas en tirant à boulets rouges dessus qu'on va régler le problème.S'il faut réformer,que ça se fasse,ce serait dommage de rejeter en bloc tout les acquis dus à l'existence des AOC.Oui,il y a des problèmes,comme le fait de trouver en GD des appelations à moins de deux euros...oui,le système des AOC n'est pas toujours facile à comprendre,mais qd un problème informatique se pose à vous,vous appelez l'assistance...alors pourquoi ne pas se rendre chez un bon caviste sérieux qui se fera une joie de vous aider à voir plus clair(un,c'est son boulot,deux,c'est gén sa passion...)et puis les revues sur le vin ne manquent pas(IVV,la revue du vin de France,Terre de vins,...).

 

16:00 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : vin, coup de gueule, agrement |  Facebook |

Commentaires

Faire la différence Tout d'abord coucou et encore une fois c'est un sujet fortement bien sélectionné ;-)

Il faut tout d'abord aussi bien faire comprendre au gens que un vin de table n'est pas forcément un mauvais ou un ptit vin sans âme ( toutefois ça existe quand même facile à trouver dans des bouteilles de 25 cl sur le bord des autoroutes.)

Mais en ce qui concerne les bons vins de tables, il est vrai que les raisons de ce classement ou de ce déclassement peuvent être multiples ( cépages interdit dans la région de production, vinification insolite, manque de typicité, cépages disparus ou assemblage insolite, sucre résiduel et même tout simplement le style de bouteilles peut vous déclasser en V.T sans que le vin ne soit différent !!! ... Accident de la nature ou provocation par la main de l'homme, l'important c'est que le vin fournisse du plaisir. et peut être même des sensations nouvelles !
Certains vignerons utilisent la mention de table pour se faire un nom, mais pourquoi pas, encore une fois c'est la qualité et l'originalité du produit qui compte !!! En ce qui concerne le prix c'est tout un débat !! Le prix d'un vin est justifié ou injustifié selon un plaisir personnel. Si un vin à 25 € ne vous fait pas plaisir il sera forcément trop cher, de même pour un vin à 5 € c'est valable dans les deux sens. Là est une question de point de vue qui s'applique pour tout les vins et tout autre chose dans la vie !! Le tout est de savoir si vous vous faites plaisir. Pour moi un vin à 30 ou 35 € ne me fait pas peur à partir du moment ou je retrouve des promesses qui vont contribué à un souvenir pariculier... Qu'il soit une A.O.C ou un vin de table. Ce que je veux dire c'est que le prix d'un plaisir est subjectif puisque c'est personnel... C'est ce que l'on appel la
" passion "

Écrit par : Olivier | 18/05/2008

merci olivier de ton intérêt,je n'ai pas de prob avec le prix en gén,ms bien quand c'est uniquement pour se positionner en tant que top wine sans en avoir les épaules...

Écrit par : sandrine | 19/05/2008

Oui c'est vrai aussi ;-)) Oui c'est vrai aussi qu'il faut signaler ce genre de promesses non tenue par les vin mais bien par le prix. Toutafait d'accord, sitons par exemple "la petite ...." Réalisé par un maître, un certain " Hervé " et qui vend sa cuvée à presque 200 € la bouteille. Le prix en fait une rareté mais pas spécialement une réalité ;-))

Continue comme ça Sandrine, j'adore tes sujets super bien sélectionnés !!!

Écrit par : Olivier | 20/05/2008

à propos... de ce monsieur B....,je l'avais goûté ce vin lors de son premier millésime.et bien,crois moi ou pas,il nous sert,mon binôme habituel et moi,on goûte,ouais bon,c'est bien mais...il en reste ds le verre,je m'apprête à le vider ds le crachoir...Que nenni,monsieur B...me l'arrache des mains et remets le précieux nectar ds la bouteille(faut pas gâcher,hein)...j'en suis restée un peu paf!

Écrit par : sandrine | 20/05/2008

Surprenant Je te crois sans problème ;-)
Là en plus c'est l'annecdote du siècle !!!!
Quel souvenir !!! ;-))

Écrit par : Olivier | 20/05/2008

Les commentaires sont fermés.