15/06/2008

Minute méditation

 

 

         Goûter un bon sauternes, c'est toujours une expérience un peu particulière. Appréhender ce grand vin n'est pas toujours facile, son sucre et son opulence ne permettant pas souvent de le marier à un plat. C'est pourquoi j'aime le goûter pour lui même, comme ça, en vin de méditation, confortablement installée dans un canapé moelleux... Et je me délecte.

Voici un des derniers goûtés: IMG_2042

Chateau haut peyraguey, 1995.

Si vous ne savez pas à quoi ressemble un nez de botrytis, celui ci est un vrai cas d'école: un nez oscillant entre miel et fruits mûrs, confiture d'ananas et raisins secs de corinthe,une robe or liquide, limpide , et en bouche une explosion d'arômes d' ananas confits, de poire mûre, toujours du miel, long, puissant, moelleux, on a envie de s'y lover tellement c'est confortable...

Vraiment un joli moment et quand on sait que son potentiel aromatique n'est pas encore atteint, ça promet encore quelques belles dégustations à l'avenir.

 

Commentaires

Pour moi déguster un grand Sauternes est une expérience totalement égoïste qui ne souffre aucun partage. C'est lui et moi en tête à tête. Je n'imagine pas le boire à table avec des invités et parler de l'actualité en le dégustant car généralement il y a une telle explosion de saveur que l'on se doit de lui réserver toute son attention afin de ne rien manquer !

Écrit par : Philou | 15/06/2008

Egoiste! moi je le partage qd même avec l'Homme, faut pas pousser,....

Écrit par : sandrine | 15/06/2008

Comme Philoû et toi, en tête à tête avec LUI mais personne d'autres ! J'ai eu cette chance avec un Yquem d'année bof, mais sans doute vaut il mieux un grand d'un millésime moyen qu'un vin sans intérêt d'une bonne année, non ?
Alors le tokaj avec une soupe de cerises aigres ?

Écrit par : Tiuscha | 15/06/2008

tokaj éventuellement quoique j'aurais plutôt été vers un carthagène ou un tannat muté, Maydie de Laplace

Écrit par : laurent | 15/06/2008

Bonne semaine Coucou Sandrine, je chante sous la pluie de notre belle Alsace et en chœur je te souhaite une belle semaine…avec le soleil si possible…

Écrit par : Eléonora | 15/06/2008

Un château d'Yquem (année????)telle ut ma premièrerencontre avec le Sauternes. C'était au tout début des années 80, chez mes ex beau-parents: une révélatiion... Mes sens se souviennent encore de ce qui c'est passé entre ce verre et moi ce jour-là...

Écrit par : fabienne | 15/06/2008

le sauternes, onanisme ou duo?;-)) Je pencherais pour ma part pour le Sauternes à plusieurs...En effet, rares sont ceux qui connaissent ou apprécient les vins moelleux, et j'essaie souvent de convertir les gens autour de moi (pas toujours avec succès, mais je n'hésite jamais à ouvrir un Maury, un Sauternes ou un Vin Santo...) La lecture de ton billet m'a véritablement plongé dedans, même si c'est lundi, et le matin...

Écrit par : carlo | 16/06/2008

il y a des moments dans le frénésie des jours où l'on aime à se poser juste soi et son amoureux (se) et juste savourer.... et puis d'autres qui sont faits pour le partage, et la découverte. Souvent, j'aime faire goûter à mes amis des vins différents, moelleux ou non, mais parfois j'aime aussi partager l'intimité de la dégustation avec mon cher et tendre. La croisade du " boire bon " c'est fatigant... lol

Écrit par : sandrine | 16/06/2008

Les commentaires sont fermés.