28/07/2008

dernier corrigé et résultats !

 Voici donc la fin de ce jeu interblogs, j'espère que vous aurez pris autant de plaisir à participer que moi à chercher les accords. C'est l'heure des merci, donc merci mon philou, d'avoir accordé un peu de ton temps et de ton blog pour trouver des recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres.

Merci aux courageux participants, qui se sont attelés à la recherche des accords vins mets,je dois bien avouer que ce n'était pas toujours facile....

voici donc le dernier corrigé:

Tartelette au chocolat noir et à l'eau de fraise

Salade d'herbes et sweet vinaigrette

Tartare de fraises aux mille senteurs

 

Meilleur :domaine de pouderoux maury  vintage 2006:le chocolat et le maury forment un accord classique, la présence de fraises renforce cette alliance. Il faut à la fois puissance et douceur, force et sensualité pour accompagner ce dessert. Le maury est donc le parfait compagnon, d'autant qu'il ne souffrira pas des herbes qui lui apporteront un peu de fraicheur.

Bof : domaine mas jullien, carthagêne 2005: puissance et douceur, pas de doute , il les a. Le problème réside dans la gamme d'arômes, qui n'est pas comme le maury sur les fruits rouges, mais est ici plus tournée vers les fleurs, le miel, et les fruits jaunes. Néanmoins, un accord honnête.

Improbable :dopff au moulin, carte noire, crémant d’alsace : bulles et chocolat, mariage plus que périlleux à réussir, le côté très brut du vin aura tendance à "casser" le chocolat. A oublier....

 

 

 

Crème glacée « Bounty »

Mousse de banane et Fricassée d'ananas « Marie-Galante »

Compote de noix de coco

Meilleur : Villard, condrieu,deponcins 2006: des notes exotiques , une grande fraicheur, de la puissance et une belle longueur permettront de répondre sur le mode sucré-exotique du plat sans rajouter du sucre qui alourdirait l'ensemble. Attention à la glace, le seul vrai problème de ce plat. La manger avant de goûter le vin anesthésierait les papilles, mieux vaut donc terminer la dégustation par elle.

Bof : Père Labat, rhum paille accord régional, donc évident? Il s'agit quand même de rhum, donc d'un taux d'alcool assez élévé. Peut être paraitrait il un peu lourd sur le dessert, trop monumental.

Improbable : Duboeuf,  beaujolais primeur 2007: petit clin d'oeil aux arômes de banane tant cités dans le beaujolais. Mais pas d'accord possible, ananas, coco  et vin rouge ne feront pas bon ménage.

 

 

 

Risotto à la Rose de Damas et aux Lychees

Coulis de mozzarella - Quelques épices fleuries

 

Meilleur : Domaine Faller Gewurtzraminer , cuvée laurence 2004: rose et lychées, porte ouverte à un très bon gewurtzraminer dont ce sont des arômes typiques. Celui ci ne contient pas trop de sucres résiduels, donc n'alourdira pas le plat, répondra en douceur à la mozarrella...

Bof : domaine des huards, cour cheverny, cuvée tendresse 2005: le romorantin est un cépage peu connu, mais qui produit des délices bien vinifié. Nous avons ici un joli demi sec, qui avec ses aromes floraux séduira par sa délicatesse.Le plat étant assez fin , celà devrait bien convenir.

Improbable ;  château de Creyssels, picpoul de pinet 2007: vif, nerveux, assez sec, il va se heurter trop violemment à la rose et aux lichees, et brutalisera la mozarella, .

 

 

 

Crème renversée au caramel de Morilles

 

Meilleur : Tissot, vin jaune, 1999: un plat assez original et un peu compliqué. Néanmoins, les champignons donnent la piste à suivre. Le vin jaune, habitué des mariages morilles, devrait former un accord assez sublime, le moelleux de la crème, et la puissance subtile du vin, les arômes de noix et de fruits secs du vin apportant une dimension supplémentaire au plat.

Bof :  domaine des fils Maye , paien , franc tireur, 2005 (suisse):plus original encore que le jaune, un vin à la fois d'une grande pureté, riche mais sans excès et aux notes d'amande, de noisettes,qui formerait une jolie solution de "repli".

Improbable : Domaine d’escaravailles, c d r rasteau, 2006: un vin rouge sec bien trop puissant, qui va écraser les saveurs du plat. Les tannins et la crème ne sont pas les meilleurs amis.

 

 

 

Gelée de citron/fenouil

Sorbet de framboises/poivron rouge

Tuile croustillante orange/cumin

 

Meilleur  Lafont, pacherenc de vic bilh, 2005: de l'anis, du cumin  pour le sud,du citron , de l'orange , du poivron pour la fraicheur. Des framboises pour la touche sucrée. quoi de mieux alors qu'un vin qui réunit toutes ces qualités. L'avantage du pacherenc, c'est qu'on a le moelleux avec la fraicheur, l'exotique des arômes continuera l'ambiance presque marocaine de ce plat.

Bof : Roisin, vin de coing, 2004: un peu dans le même esprit que le pacherenc, un vin de coings doux mais avec pas mal de fraicheur, peut être trop austère et pas assez expansif pour les arômes virevoltant du dessert.

Improbable : Manoir des têtes rouges, saumur rouge, tête de lard 2006: l'anis aurait déjà tendance à griller le rouge, et le citron finit de l'enterrer. Le plat est un peu trop en fraicheur exotique pour ce vin, ils ne parleront jamais le même langage.

Donc je suis sûre que maintenant, vous n'y tenez plus, vous voulez connaitre les résultats....

And the winner is: 

         Mark

 

Mark, bravo, tu as réalisé un superbe parcours, et je voulais souligner aussi la très belle performance de Tiusha, qui a malheureusement échoué à deux points de la première place.  Tiusha, ça s'est vraiment joué à très peu.

Pour tous les autres participants, je vous enverrai vos résultats individuels par mail si vous le désirez.

 

Commentaires

Je m'en doutais bien que je serais mauvaise à ce jeu là ! Je veux bien recevoir mon résultat quand tu auras un moment.
Merci et un grand bravo à Mark et Tiuscha, pour Tiuscha je ne suis pas étonnée, j'avais déjà noté qu'elle avait une belle connaissance oenologique.

Écrit par : Marie-France | 28/07/2008

Un tout grand bravo à tous les participants qui ont accepté de bonne grâce à jouer avec nous.
Un grand bravo à Mark qui s'est montré le plus précis quant aux accords qu'il préconisait ; les autres n'ayant certainement pas démérité. Plus que le jeu en lui-même, j'espère que nous avons titillé la curiosité de quelques uns c'entre vous et que lorsque vous choisirez un vin pour un prochain plat, vous vous poserez les bonnes questions.
Et surtout un grand merci à ma cama qui avant de choisir les vins adéquats a du se familiariser un tantinet à ma cuisine quelque fois tarabiscotée.
Bravo à vous tous.

Écrit par : Philou | 28/07/2008

Sandrine, Philou, Ce petit jeu m'a bien plu. Beaucoup d'heures de réflexion tout de même, car malgré le fait d'avoir gagné, je ne penses pas être un spécialiste. Mais qu'est-ce-que je me suis bien rattrapé sur les desserts. Car après mon gros bide sur les plats, je n'y croyais plus. Joepie!

Écrit par : mark | 29/07/2008

Bravo à Mark ! ET oui c'est sur la dernière étape apparemment que j'ai flanché, c'est la sweet vinaigrette et la fraise qui m'ont désarçonné, j'avoue que j'ai un peu de mal à les imagine avec un maury, un vin que je connais bien mieux que de nombreux autres, en dépit du chocolat... Idem pour me Condrieu mais il exsite dans cette appellation une telle complexité aromatique, je n'en ai goûté que quelques uns...
C'était en tout cas un exercice intéressant...

Écrit par : Tiuscha | 29/07/2008

A renouveler voulais je dire, avec tes explications à la clé pour faire avancer le schmilblik ! Si tu pouvais faire un billet récapitulatif des 3 séries de réponse, ce serait aussi plus facile à retrouver sur ton blog...

Écrit par : Tiuscha | 29/07/2008

Les commentaires sont fermés.