30/07/2008

Boum du rosé!

La consommation du vin rosé en France augmente sensiblement depuis quelques temps. elle passe d'environ 7 % des vins consommés à 21 %. Cette consommation en hausse est propre au marché français, à l'export on ne note pas de hausse aussi significative.

Alors pourquoi ce soudain regain du rosé qui était plutôt un mal aimé par rapport à ses homologues rouges et blanc?

Est ce sa réputation qui s'améliore, ou le matraquage marketing qui porte ses fruits ou encore cette image d'easy drinking qui lui colle à la peau?

Il est en vrai que de plus en plus, on cherche des produits immédiatement accessibles, faciles à appréhender et que de plus en plus, on ne cherche plus spécialement à faire vieillir des vins. Manque de place, difficulté de trouver ou de posséder une bonne cave, immobilisation de capitaux....

Les raisons de ne plus laisser vieillir les vins sont nombreuses. Et d'ailleurs nombreux sont les vignerons qui suivent cette tendance et vinifient en conséquence des produits immédiats sur le fruit, parfaitement friands dès leur premiers mois de bouteilles.

Ca ne veut pas dire que les vins d'aujourd'hui ne sont  plus aptes au vieillissement, juste que les habitudes de consommation évoluant, les pratiques oenologiques aussi...

 

11:55 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : vin, rose, regain |  Facebook |

Commentaires

je dois faire comme beaucoup de Français et boire du rosé l'été... parce que c'est frais, c'est synonyme de soleil (comme un bon pastis !). C'est con comme raison, mais c'est surtout pour ça.

Écrit par : Thomas | 30/07/2008

ce qui est assez étonnant, c'est que le vin blanc ne soit plus plébiscité pour les mêmes raisons

Écrit par : sandrine | 30/07/2008

Sandrine, Je préfère nettement, mais alors nettement la plus grande palette aromatique des blancs. Un bon Tavel par contre où un bon gris nord-africain, avec plaisir. Mais surtout pas les cubitonaires de rosé hypersucré que mes beaux-parents achètent et que je n'aime pas du tout. Dommage que les gens en veillissant, retournent si fortement vers les goûts sucrés. C'est peut-être celà aussi: il y a de plus en plus de personnes âgées et vu leur attirance grandissante avec l'âge vers des vins plus doux, voir sucrés, sans compter que les estomacs ne supportent à un certain âge plus toujours le rouge (3 à 4 cas dans mon entourage proche), c'est peut-être une des raisons. Sans compter les prix très très abordables pour beaucoup de rosés.

Écrit par : mark | 30/07/2008

Les commentaires sont fermés.