05/09/2008

On prend l'apéro?

Phrase magique que l'on entend souvent aux beaux jours, synonyme de prendre le temps, de se faire plaisir...Et pourtant, si l'apéritif est agréable, il a aussi une fonction réelle.

L'apéritif , c'est se mettre en appétit, c'est offrir à ses papilles des saveurs qui les émoustillent et les préparent à la suite.

On oublie parfois un peu cette vertu de l'apéro...Quand en plus, on se donne la peine de préparer un repas avec vins ad hoc, il serait dommage de gâcher le plaisir par un apéritif non approprié.

Voilà pourquoi je vous propose de faire un peu le tour de la question avec moi.

D'abord, que faut il éviter?

Premièrement, tout ce qui est susceptible d'endormir ou de saturer les papilles. Evitez donc les alcools forts ( whisky, rhum....) à fortiori s'ils sont accompagnés de colas. Sucre + alcools=papilles affolées.

Pour la même raison, il vaut mieux faire une croix sur les vins doux, types Sauternes  ou mutés qui seront plutôt à privilégier en fin de repas.

Les anisés, s'ils s'avèrent d'excellents compagnons au soleil, trouvent difficilement une place dans une hiérarchie des boissons servies tout au long du repas.

Maintenant, pour toute une gamme de produits tels que les amers, ou les apéritifs à base de vin ( vermouths, ou quinquinas),tout dépend de leur puissance et de leur richesse en sucre. Ils peuvent être une bonne alternative.

Pour préparer le palais à recevoir le repas, des saveurs plutôt acides sont bienvenues ( effet sur la salivation, raffraichissement ). On peut donc proposer des cocktails légerement acides. Jus d'orange frais, fraises mixées et un peu de vin blanc par exemple, pourrait à la fois contenter le besoin de légereté et de fraicheur de l'apéro.

L'idéal, surtout dans le cadre d'un repas en accords vins mets, c'est évidemment de servir un vin à l'apéritif. Blanc, vif et fruité, ou rouge léger selon les vins qui suivront.

Pour ceux qui voudraient rendre originaux ces apéros, il n'est pas interdit de rajouter une crème de fruits par exemple. Pour les vins blancs ou rouges: cassis, framboise, myrtille, cerise,.... Un peu plus pour les blancs: rose, litchi, ....Le tout étant d'avoir la main légère!

Et enfin, last but not least, les bulles, qu'elles soient de crémant, ou de champagne, d'asti, ou de cava, elles permettent de préparer le palais en le titillant gentiment. Et des papilles titillées sont  des futures papilles heureuses....alors....

On prend l'apéro?

15:28 Écrit par sandrine dans Questions-réponses | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : aperitif |  Facebook |

Commentaires

Ok,oui tout de suite ! Moi, je suis très bulles pour l'apéro (pour le reste aussi d'ailleurs ! ;))

Écrit par : Philou | 05/09/2008

Sandrine, Tu peux me préparer un bon Sherry Dry s.t.p.

Écrit par : mark | 06/09/2008

Et comment En toute modération, et comment qu'on prend l'apéro ! Plutôt deux fois qu'une. Par ordre de préférence, un douze ans d'âge écossais ou irlandais, un rouge boisé, un viognier bien frais, une sankt bernardus 10...

Écrit par : Emmanuel | 06/09/2008

philou: je prends note!
mark: tu lis ds mes pênsées, je prépare un truc sur les sherry
emmanuel: monsieur a du goût ! ;)

Écrit par : sandrine | 06/09/2008

J'prendrais bien un apéro aujourd'hui aussi !

Écrit par : Philou | 07/09/2008

Les commentaires sont fermés.