20/03/2008

Ce soir,c'est fromage!!!

jjklm
Alors ce soir je me fais un petit mach sherry versus vin pour l'accord avec les fromages.

Je ne sais pas encore pour le vin,mais le sherry sera le "jeres cortado hidalgo",vinicola hidalgo à Sanluccar de Barrameda.

Pour le plateau fromage,il y aura un chêvre frais,un Saint Félicien,un Montbriac(bleu de vache),un Laguiole,un petit saint point et un Régal de Bourgogne à la truffe.

Ouf!!! A demain pour le résultat...

Encore du champagne?

Au risque de paraitre quelque peu monomaniaque,vous reprendrez bien encore un peu de Champagne?

Voici donc queques bons Champagnes de Vignerons:

Michel Tixier,à Chigny les Roses,très beau rosé de caractère et vineux à souhait.

François Secondé,à Sillery,super rosé aussi,mais dans un style plus fruité et léger.

Je vous en ai parlé déjà mais tant pis,c'est mon grand coup de coeur du moment,Les Roses de Jeanne,avec la très accessible cuvée "Inflorescence",une merveille!Un vigneron de trente et quelques années situé dans l'Aube,à Celles sur Ours.

Et puis on n'oublie pas Larmandier-Bernier,Agrappart,Drappier,Selosse,De Souza....

Quand on veut se faire plaisir,on peut vraiment,il suffit juste de chercher au bon endroit.

15:24 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : vin, degustation, champagne, vigneron |  Facebook |

19/03/2008

Coup de tonnerre chez Laurent Perrier

Encore une petite gueulante ...Ben oui je suis un peu énervée par les nouveaux prix de la maison Laurent Perrier.S'il est vrai qu'on constate une hausse générale du prix des champagnes(les nouveaux marchés dopent les demandes et la production ne suit pas...),chez Laurent Perrier,on ne se mouche pas du coude.

Grâce à leur responsable marketing,vous serez ponctionné de quelques euros supplémentaires lors de l'achat de ce Champagne.Sa justification est plus qu'étrange...Il estime en effet que le Champagne sera à l'avenir divisé en deux segmentations bien différentes:l'une plutôt bas de gamme,l'autre très haut de gamme.Le Champagne moyen serait donc voué à disparaitre et  préférant se trouver dans le haut du panier plutôt qu'au fond,on hisse les prix.

Mais a-t-on haussé la qualité?

Telle est la question!

Rhaaaa! le retour

Hé oui c'est confirmé il n'y a pas que moi qui aime le champagne....

Les belges en sont les premiers consommateurs par habitant,devant les Suisses pour l'année 2007.Notre consommation s'élève à 0,95 bouteille par an et par habitant...

Encore un  petit effort pour les 5% restant?

Allez on s'y met...

15:45 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : belge, champagne, degustation, vin |  Facebook |

Y A T il encore de bons rosés?

 C'est une bonne question et je me remercie de l'avoir posée...eh bien,la réponse est oui.C'est vrai qu'au vu des produits marketés à mort qui sortent en gd de pas que d'ailleurs on peut légitimement se poser la question.La mode est aux étiquettes flashantes,aux noms chocs et qui dissimulent en général la relative insipidité de ces vins packagés à l'excès.Il y a des exceptions pouur ne pas être de mauvaise foi,mais elles ne sont pas nombreuses.

En revanche,si comme moi vous aimez les rosés désaltérants et non dénués de caractère,il y a encore de belles découvertes à faire.Allez sans complexe faire un petit tour du côté des côtes de thongue.J'y ai trouvé un rosé gourmand et séducteur,dont je vous parlerai bientôt plus en détail.Au cours de mes dernières pérégrinations au salon vinisud,j'ai aussi été agréablement surprise par les bon niveau général des sud ouest.

Et puis comment oublier la provence,pourvoyeuse du pire comme du meilleur des rosés?Ma plus belle émotion reste Pradeaux,inégalable et délicieux,mais il y en a encore beaucoup d'autres...Ne croyez pas que la provence ne produit que des vinasses bon marché...On y trouve de réels grands vins,déjà confirmés ou en devenir!N'hésitez plus,le printemps approche,il est temps de repartir à l'aventure

14:16 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pradeaux, vin, degustation, roses, printemps |  Facebook |

comment devenir un expert en 5 min

 Pour épater en société,suivez ces petits conseils:

D'abord prenez le temps d'observer la couleur du vin en silence et pendant au moins cinq longues minutes.Vous devriez déjà attirer les premiers regards.Ensuite,après une longue inspiration,dites:"quelle limpidité et admirez ces larmes dues au glycol.Vous venez de marquer vos premiers points.

Puis,il vous faudra renifler à petits coups(un peu comme un chien sentant le derrière d'un congénère)d'un air profond et mystérieux.Moment délicat numéro un,vous devez maintenant faire tournoyer le vin dans le verre(prenez garde à ne pas inonder le voisin et perdre ainsi toute crédibilité).Répétez cette opération plusieurs fois,afin de bien montrer votre sérieux et votre concentration.Ensuite,allez y joyeusement.Lancez vous dans un festival de qualificatifs et adjectifs en cascade?Vous noierez ainsi vos auditeurs médusés par le flot de vos paroles et de votre science supposée.Utilisez des odeurs inusitées(platane frais,baobab centenaire,dysenterie de lynx...les animaux ça marche toujours!)Surtout pas d'odeurs simples et facilement identifiables,malheureux!!!

Vient ensuite le moment de la mise en bouche.Hé oui,on ne boit pas ,on crache et si possible en gardant sérieux et dignité.Il vous faudra grumer(faire pénêtrer de l'air dans la bouche tout en y gardant le vin;un conseil,entrainez vous d'abord avec tous les liquides qui vous passent sous le nez,attention pas le gel douche du matin ,bizarrement ça marche moins bien).Grumez donc longtemps,mystérieusement...Crachez,ne dites surtout pas un mot,et recommencez.Normalement,à cet instant votre auditoire conquis attend vos paroles divines.

C'est votre grand moment...lachez vous!Improvisez après ces mots:"après rétroolfaction..."(formule magique éprouvée) lancez vous joyeusement dans une anecdote d'enfance que ce vin vous évoque,un souvenir amoureux,qu'importe à ce stade votre public ébloui boit vos paroles.N'oubliez tout de même pas quelques adjectifs pompeux et obscurs(monolythique,empyreumatique...)pour entretenir le mystère.Parlez enfin de la persistance aromatique,pour finir en beauté.Tentez enfin quelque accord hasardeux avec un plat le plus compliqué possible .Cela finira de ravir votre auditoire qui se levera probablement pour une standing ovation bien méritée.

Alors on dit merci qui?

12:38 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

18/03/2008

on mange encore au resto?

mange-t-on encore au resto?c'est la question qu'on pourrait se poser quand on voit la tendance actuelle de certains chefs à se tourner vers le moléculaire.

Loin de moi l'idée de critiquer cette cuisine mais tout le monde n'est pas Ferran Adria(el bulli) et cette mode devient parfois presque ridicule.Le resto,c'est avant tout passer un bon moment entre amis ou à deux,avec une bonne bouteille,et aussi pour se nourrir!et là,j'ai l'impression que certains l'oublient.Est il normal de rentrer et de se ruer sur une tartine de choco,ou un bout de fromage,ou n'importe quoi de comestible qui se trouve dans le frigo?

18:28 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : resto moleculaire |  Facebook |