19/08/2008

 

0474510366

15:21 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bourgueil... Slurp!

 Hier, une petite sortie dans une brasserie pas loin nous a permis de regoûter un bourgueil, comme ça, juste pour le plaisir.

Et du plaisir, il y en eut: 20 ( cherchez pas, ça s'appele comme ça), du domaine des Ouches est un bourgueil immédiat. Au nez, des fruits mûrs discrets mais présents tout de même, de la finesse, et en bouche on croque à pleine dents dans le fruit, juteux à souhait, pas une once d'amertume, juste un vin qui coule sans heurts, vin de soif, vin de copains... Il aurait mérité d'être servi un poil plus frais, pour encore exacerber son côté fruité. Evidemment, il manquera peut être un peu de typicité pour un bourgueil, manquant peut être de la noblesse et des aromes truffés et champignons , mais il faut le prendre pour ce qu'il est. Un joli vin simple et sans prétention, au rapport qualité prix impeccable.

18/08/2008

Ma déclaration

Profitez en bien , parce que je vais pas le faire souvent...

Je vais vous dire Merci, et aussi, que je vous aime.

Parce que mon dernier post, qui pourtant se voulait plutôt humoristique, en a ému plus d'un. Parce que vos réactions m'ont touchée, m'ont fait plaisir, m'ont confortée encore plus ( si besoin était) dans ma volonté de poursuivre et d'améliorer ce blog, de continuer à vous parler de vin, d'accord vins mets, de l'importance de bien manger et de surtout prendre du plaisir.

Parce que je m'aperçois, que ce combat pour la diversité, le goût, le choix libre , je ne suis pas la seule à le mener, mais que vous êtes là aussi, chacun à votre manière, à côté, pas loin...

Parce qu'écrire ici est loin d'être anodin, parce que j'adore échanger avec vous, parce que ceux que j'ai déjà eu la chance de rencontrer en live sont incontestablement de belles personnes, et que je ne doute pas que tous ceux avec qui les contacts restent du domaine du virtuel le sont aussi.

Parce que ... parce que... il y a encore des tas d'autres raisons, donc juste

Merci.

13:53 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : merci |  Facebook |

16/08/2008

Adieu !

Je suis bien désolée de vous l’annoncer comme ça, de but en blanc, mais à la lumière de révélations récentes dans la presse, je vais être obligée de tirer ma révérence.

Pas parce que veux, mais parce qu’il faudra bien. Imaginez un lutteur sans son justaucorps, un boxeur sans ses gants de boxe, un perchiste sans sa perche? Improbable, impensable, me direz vous…

Et bien, je ne suis pas loin de cette situation inconfortable: le vin, c’est le diable !

Et vu que je pactise avec, par extension, je le suis également. Déjà, communiquer sur lui n’est pas aisé en France, où la loi fait que parler de vin équivaut à de la publicité, et n’entre pas dans le cadre : ” manger( sain), bouger( votre cul), 5 fruits et légumes par jour. L’hygiénisme alimentaire étant plus qu’une mode, un devoir national, le vin est l’ennemi à abattre. Je pourrai arguer que boire du vin, c’est avaler des fruits aussi ( le divin jus de la treille, ben c’est du raisin, le raisin c’est un fruit, non?) mais je suis lasse.

Et les scoops autour des vins ces derniers temps n’arrangent rien…

Buvez du vin rouge, c’est bon pour la santé

Mais pas trop, ce n’est pas bon pour votre foie.

Buvez bio, dans les autres vins il y a des pesticides.

Ne buvez pas bio, ils sont trop chers.

Buvez du vin blanc, ou du rosé, c’est frais et léger pour l’été.

Ne buvez pas de vin blanc ou rosé, ils contiennent plus de sulfites que les autres.

Pas de vin italien, ils sont trafiqués.

Pas de bordeaux, eux aussi sont soupconnés.

Pas de vin australien, ou chilien, ils sont trop alcoolisés.

Pas de vin moelleux, ils sont plein de sucres… et votre diabète?

Buvez du vin en tétrapak ou en cannette, ça fait jeune.

Ne buvez pas du vin en tétrapak ou en cannette, vous allez finir alcoolo paumé.

Et puis le vin, c’est calorique, donc en cette ère de minceur et de jean slim, le vin , c’est le mal!

Qu’est ce qu’il nous reste?

…………………………………….

Ben, l’eau?

Encore faut il qu’elle ne soit pas polluée, qu’elle ne contienne pas trop de nitrates, en bouteilles recyclables( car vous n’oseriez pas n’est ce pas la prendre en bouteilles jetables, malheureux!) elle est de toutes façons trop chère, …..

Sur ce, je vais aller boire un café, en espérant qu’il s’agit bien d’un produit fair trade, … je ne voudrai pas en plus ajouter ça à la longue liste de mes méfaits….

11:54 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : marre, vin, eau |  Facebook |

15/08/2008

clafoutis..... délicieux !

A midi, on a envie de choses facile à faire, légères, et depuis ce matin, une forte envie d'oeufs me tenaillait.

Je fais un tour sur les blogs, je zieute la superbe tarte quiche chez Mark - Passion Cuisine  ... Las, je n'avais pas tous les ingrédients. Et puis, un petit tour sur le Blog de cuisine de Philou  et là, je tombe en pamoison devant ces petits clafoutis aux tomates cerises. Je checke le frigo, j'ai bien des tomates, qui ne sont pas tout à fait des cerises, mais ça devrait aller... Pas de gruyère, mais du parmesan, qui est chez nous un des incontournables au frigo. Ne pas en avoir, c'est la galère, on adore. Et, tiens, il me reste quelques champignons de paris....

C'est parti!

Pour la recette, c'est là:Fatouclis de matotes recise !

Mes modifs: remplacer le gruyère par du parmesan

                  ajouter des champignons de paris assez fins

                  ajouter une pointe d'ail( on ne se refait pas....)

IMG_2338

Le verdict: c'est délicieux!!!

Ugo en a pris une part, dégusté , réclamé une autre...

- tu en veux encore un petit peu, mon coeur?

- non, maman, beaucoup, beaucoup!!! C'est bon , bon, bon !

Alors si c'est un gastronome en culottes courtes qui le dit .... 

14:00 Écrit par sandrine dans p'tites recettes | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : merci philou, simplissime |  Facebook |

14/08/2008

Le vin et les vins.....

Dans le monde du vin, c'est parfois difficile d'entendre des sons de cloches différents. En général, les commentaires sont policés, les prises de paroles mesurées, et les discours parfois un peu trop lisses.

Difficile d'entendre des échos différents. Je ne sais pas trop à quoi ça est du, est ce une auto censure dictée par les impératifs marketings ou pas, en tous cas, la plupart du temps, c'est ainsi.

Sauf quand, de temps à autre, un téméraire se permet une sortie. Derenoncourt, on peut l'aimer ou pas, mais ce qui est sûr, c'est qu'il a du talent et n'a plutôt pas la langue dans sa poche. Lu dans IVV, cette phrase à propos des vins " natures": " ça fait trop longtemps qu'ils nous pourrissent les bars à vins. Le cuir, d'accord, le crottin de cheval, non!".

A l'heure où il est de l'extrème chic de boire ces vins natures, où quiquonque osant dire autre chose que du bien de ces vins là, se fait traiter de béotien qui n'a rien compris au sens du vrai vin, c'est plutôt gonflé...

Car oui, pour ses adeptes, le vin nature, c'est du vrai vin. L'autre, c'est quoi? Je m'interroge, encore. Est ce que travailler sans filets,c' est de l'héroisme ou de l'inconscience?

Est ce que produire des vins hypra sensibles à l'oxydation, aux changements de température, est un progrès?

Je n'ai pas encore tranché véritablement, car s'il m'est arrivé de goûter des vins sublimes, j'ai été aussi fortement déçue par d'autres. Pour moi, un rosé qui a des arômes de croutes de fromages laissées sur un radiateur plusieurs jours, ce n'est pas de l'ordre de l'agréable, ni encore moins des arômes que j'attend d'un rosé.

Et si, simplement on essayait de garder un peu de raison, et qu' on faisait ce type de vin d'abord quand on a les capacités techniques, les raisins sains, et le type de vin en tête pour le faire? On éviterait peut être pas mal de ( grosses ) boulettes.

N'empêche, une question me turlupine. Je me demande si l'égo des dégustateurs n'y est pas pour quelque chose. Je m'explique: goûter des vins que tout le monde connait, c'est facile mais peu valorisant. Par contre, sortir de la norme, du conformisme et sortir des sentiers balisés, c'est bien mieux pour l'image. Donc, après les régions délaissées, il fallait bien trouver autre chose, pour être anticonformiste. Et paf ! Voilà le vin nature, avec cette espèce d'aura de martyr , de vin pur contre tous les méchants vins impurs.... Et de se réclamer de cette mouvance, en soulignant son anticonformisme marqué, n'est pas finalement être plus conformiste que les conformistes?

Bref, ma position est on ne peut plus claire: je n'en ai pas. Je goûte, c'est bon, c'est bien, ce n'est pas bon, je jette.Et ainsi, je m'assure de ne pas passer à côté de jolies découvertes, qu'elles soient natures ou non, qu'importe!

Moi, ce que j'aime, c'est le VIN !

 

 

15:29 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : vins natures, derenoncourt |  Facebook |

13/08/2008

devenir expert en vins en 5 min chrono, (suite)

Nous voici donc maintenant en situation chez un vigneron...

D'abord et avant tout,laissez votre femme au choix:a l'hôtel,au centre ville(virée shopping),dans un musée,sur le parking du supermarché du coin,pourvu qu'elle ne vienne pas avec vous!Le vin est affaire d'homme ...

Si toutefois,vous ne pouviez pas faire autrement,tant pis,mais pourvu qu'elle se taise!

Arrivés au caveau,vous saluerez cordialement le vigneron,mais pas trop:il ne faudrait pas qu'il croie qu'il a partie gagnée.

Avant de goûter,assurez vous de la présence réelle et bien réelle d'un crachoir.Un vrai crachoir,j'insiste,pas le vase que la femme du vigneron allait justement remplir de fleurs toutes fraiches.Ca vous évitera de cracher dans un récipient innaproprié ou pire ,de vous retrouver la bouche pleine,à faire des signes désespérés tel Bernardo à Zorro,afin qu'on vous indique un crachoir....Imaginez un type rouge et faisant des moulinets avec les bras,c'est tout de suite moins convainquant comme expert,non?

Si vous goûtez un vin blanc,posez la question "malo ou pas malo"?(la fermentation malolactique,communément appelée malo,dégrade l'acide malique en lactique et permet de faire chuter un peu l'acidité du vin)

La réponse vous importera peu,mais le vigneron sera fier de vous exposer les raisons de son choix.Evidemment,vous hocherez la tête d'un air convaincu.

Pensez aussi à parler de skin contact,(macération pélliculaire),ça fait toujours bien...

Mots à replacer à l'occasion:microbullage,osmose inverse,cryoextraction,etc.Pas facile,mais efficace!

Pour un rouge,ne demandez pas s'il a été veilli en fûts,mais combien de temps il a été élevé.C'est toujours mieux un vin poli,non?

Demandez l'assemblage,mais attention pas partout(en Bourgogne,vous seriez grillé!)

Si vous êtes en France,surtout ne parlez sous aucun pretexte des vins du nouveau monde,sinon parlez abondemment des vins français...

Pour faire vraiment pro,vous pouvez prendre qq notes(vous n'êtes pas obligé d'écrire ce qu'on vous dit,mais griffonnez n'importe quoi,l'important c'est le carnet et le stylo,ça ça vous pose un homme!

Enfin,quand vous serez arrivés au bout de la gamme ,remerciez le,et hop,en voiture Simone....vers de nouvelles aventures!

14:02 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : humour |  Facebook |