12/08/2008

Des amis, du fromage et.... du vin !

  Quand on a la chance d'avoir des amis, et à fortiori quand il s'agit de la famille, de temps en temps, partager un excellent repas et quelques bonnes bouteilles, ça fait un bien fou. Alors on ne s'en prive pas.

Amateurs de fromages comme nous, un beau plateau varié contentera aussi bien les grands que les petits.IMG_2292

 

IMG_2291A l'apéro, un vouvray demi sec, domaine de la haute Borne 2004, s'avère une jolie mise en bouche. Des notes de poire, de pêche juteuse au nez, une bouche gourmande et ronde n'oubliant pas la fraicheur.

Bu pour lui même, avec quelques petits amuse gueules salés, il se révèle de bonne compagnie.

Le chenin, est quand même un cépage des plus intéressants, quand il permet à la fois d'obtenir ces vins demi secs, mais aussi complètements secs, ou doux, à boire sur l'immédiateté du fruit ou à laisser murir.

 

Pour accompagner les fromages, l'option a été prise de priviligier les moelleux.

IMG_2290On commence avec le llen de l'el de chez Plageoles, en 2006. du passerillage rondement mené, qui comme souvent chez Plageoles, donne des vins très plaisants, sans lourdeur, avec du sucre, c'est évident, mais une fraicheur qui fait qu'on en oublierait presque son moelleux. En gros, des vins buvables, digestes. Délicates notes exotiques, fruit de la passion, ananas, un peu de tilleul et de sauge, du citrus, une bouche en continuité. Pour l'élégance et la dentelle de ce vin, un grand bravo.

 

 

 

IMG_2300Gaillac les vendanges dorées, passerillé aussi. Sympa, mais beaucoup plus show off, le nez explose d'arômes, beaucoup plus confits que le précédent, la bouche se révele monumentale. Longueur, puissance, ce vin est vraiment un monstre par rapport au précédent. Bien fait, aussi mais un autre style. On aime ou pas, soit le bling bling, les mangues muries à point, l'ananas compoté, le sucre bien présent ou la finesse , c'est un choix ...

 

 

 

 

IMG_2301Et enfin, une découverte, un Saussignac. Autre vin, méthode légerement différente. Les aromes de fruits rotis, de cuits au soleil, n'empechent pas ce vin de posséder quand même une belle fraicheur, qui lui évite de tomber dans le piège miel liquide.

Beaucoup de rondeur, de l'amplitude, manque peut être un chouia d'élégance, mais tout de même une fort agréable bouteille.

 

 

 

Les accords: Et bien, pas de détails cette fois ci mais on peut dire que les vins s'en sont plutôt bien tirés. Evidemment avec le bleu, peut être un peu moins bien avec le Maréchal et l'époisses... Dans l'ensemble, les accords étaient plus que plaisants.

Et pour terminer, une dernière petite sucrerie ...

Une excellentissime tarte au citron , et non moins savoureuse ( j'ai oui dire, n'ayant plus faim pour la goûter à mon grand regret), tarte aux prunes du jardin!

IMG_2303

07/08/2008

Miam!

Quand je suis lancée, on ne m'arrête plus, et comme je suis très consciencieuse, ( hum hum), j'ai goûté hier encore à un vin de pays... Des cotes catalanes, cette fois. Et remiam !

Idéal avec des barbecues, ce baby del rey 2004, est le " petit vin" de la propriété d'une femme de propriétaire à Bordeaux ( vous avez suivi?), et c'est loin d'être petit. C'est gourmand, tentateur en diable, avec une belle couleur rouge profond, qui est encore loin de présenter des traces d'évolution. Le nez est franc, plus sur le fumé et la chair des fruits noirs, croquants, de belles cerises mûres à points, par dessus ça un nuage de canelle et de girofle.

Une bouche ample, ronde, avec de la matière, quelques amers pas désagréables du tout en fin de bouche, une belle longueur. Servi un peu frais, il est à boire maintenant sur de belles grillades, qui flatteront sa chair tendre mais néanmoins robuste.

06/08/2008

tombée amoureuse

Dans les vins de Pays, on trouve de tout, du pire au meilleur, des passables vins de cépages aux vins d'exception.... Comment on s'y retrouve? Et bien, pas de panique, je vous prépare un petit article la dessus. Mais en guise de mise en bouche, voici un vin de pays qui m'a époustouflée.

Je ne devrais pas le dire, mais je suis une fan de la syrah. j'aime ce cépage quand il est bien vinifié, quand il offre son potentiel de séduction et de subtilité, de caractère et de force. les syrahs diluées, les sans âmes, qu'elles passent leur chemin.

Et hier, paf ! Un vin de Pays du Mont Baudile( pour ceux qui connaissent un voisin d'Aupilhac) , 100 % syrah, domaine de Pey chères. Waow !

Une vraie syrah, un nez franc et bien mûr de fruits noirs, des épices en veux tu en voilà,du zan, vraiment explosif, on s'attend à la même déferlante en bouche et on n'est pas déçu. Sauf que là, la syrah enfile ses velours et ses dentelles, police ses tanins, enrobe ses fruits. Résultat, une bouche toute soyeuse, mais puissante, du caractère sans rusticité, c'est comment dire?      Bon , très bon, très très bon même.

Et qu'est ce qu'on dit quand son verre est vide? encore......

22/07/2008

Le corbeau, sur son arbre perché, tenait dans son bec, un....

Et une soirée fromage de plus.... Chez nous, on ne se refait pas, c'est une tradition et une bonne occasion de travailler à vous trouver de jolis accords vins. Vous connaissez mon sens du sacrifice? !

Les vins:

  • IMG_2177un vin blanc sec: baumart, vert de l'or, vin de table 2001, cépage verdelho, : seule parcelle de verdelho en France ( test de l'Inra), ce vin est marqué par un nez trés floral. La bouche est sur le coing, le safran avec une finale longue et fraiche.

 

 

 

 

IMG_2180

 

Blanc moelleux: les vendanges dorées, gaillac, domaine d'escausses, 2005. Des notes exotiques au nez, une bouche plus construite sur la puissance que sur l'élégance, un peu de kumquat confit, de l'ananas, du miel.

 

 

IMG_2175

En rouge; le mas d'aimé, vin de table 2000, la vieille bataille, 100% carignan, ce vin désormais à son apogée présente des notes de fruits en confiture, et de pruneau. Une bouche légerement évoluée sur le tabac blond et des tanins fondus.

 

 

 

 

Les fromages en présence:

  • salers affiné 18 mois
  • ossau iraty
  • selles sur cher
  • st félicien
  • bleu des causses
  • ami du chambertin
  • bottera paglietina:deux laits brebis et vache
  • marcaire des vosges

IMG_2166

selles sur cher: le rouge n'est vraiment pas à son avantage, oublions !

Le blanc sec est un accord tranchant, des acidités nerveuses se répondant, un accord tout en légereté.

Le moelleux n'est pas trop mal, mais un poil trop sur le sucre pour être vraiment au top.

 

IMG_2167

 

Le salers: un grand bravo au blanc sec, les arômes de noisette et de torréfaction du fromage sont soutenus par le vin. Le gras est un peu gommé par la fraicheur du vin. Accord vraiment sympa.

Le moelleux s'accomode du fromage, sa puissance lui permet de le concurrencer, mais les épousailles ne seront pas harmonieuses.

                                       Le rouge est à oublier: il fait ressortir une certaine amertume au fromage, pas trés agréable....

IMG_2168

Le marcaire des vosges: l'aacord incontournable se fait avec le blanc sec, la rondeur du fromage demande un peu de vivacité pour ne pas s'avâchir....

                                       Le moelleux: est un accord passable, en raison de sa puissance, il surpasse le gras du fromage, mais manque de fraicheur.

                                       Le rouge: ouille ! Tanins et fromages moelleux, ne réagissent pas trés bien. Des goûts métalliques se profilent. Déception !

IMG_2170

Bleu des Causses: l'accord évident se fait avec le moelleux, le sel et le sucre se rencontrant avec bonheur.
Par contre, un accord étonnant, avec le blanc sec qui donne l'impression d'anihiler le sel du fromage. Surprenant !

Le rouge, on oublie, vite fait !

Pour la suite, c'est chez Laurent que ça se passe: http://leptitblogdelacave.skynetblogs.be

 

23/06/2008

Vin hongrois: un trésor bien caché...

Un peu pour Mark, et aussi pour tous les autres qui sont curieux de ce qu'on peut trouver en Hongrie, voici un vin qui m'avait déjà épatée au gala des sommeliers en 2003, le revoici sur un autre millésime ( 2004) et tout aussi éblouissant.

IMG_2065

Une robe pourpre, au nez une variété de fruit noirs , de la confiture de violette, une pointe de zan, un léger grillé, une classe folle et que ne niera pas la bouche, ronde et pure, autour du fruit, joliment balancée par des tanins fins et soyeux, une trame tout en dentelles, la violette se fait ici tentante en diable et on retrouve aussi quelques arômes floraux comme le jasmin. Une belle bouteille, un grand vin dont la longueur permet au palais de se souvenir longtemps. Un vin d'émotion, hors du temps, à boire sur une cuisine raffinée.IMG_2066

Juste pour l'info, c'est du kadarka, mais ceux qui ont lus les posts hongrois s'en souviennent. Pour se le remettre en mémoire, Un p'tit tour en Hongrie...

Enjoy !

16/06/2008

Voyage, voyage !!!

Goûté dernièrement, vin italien , Gattinarara Docg.,Travaglini 1999 appelation piémontaise.

Le Piémont, littéralement 'le pied de la montagne', se situe à l'intersection de deux grands états de l'UE et au sud, du territoire neutre de la Suisse. Sa frontière dessine un mur gigantesque, les Alpes, qui tendent la main aux Apennins vers le sud.
DOCG depuis le 20 octobre 1990.Vieillissement minimum légal: 3 ans, dont au moins 12 mois en fût de chêne ainsi que 6 mois en bouteille.

Les cépages pouvant entrer dans lappelation et leurs proportions:

  • Nebbiolo: 90.0% - 100.0%
  • Bonarda di Gattinara: 0.0% - 10.0% et/ou
  • Vespolina: 0.0% - 4.0%
  • Le terme nebbiolo vient du nom italien nebbia, ce qui signifie brume. Ce raisin est enveloppé d'une pellicule si épaisse qu'elle peut supporter plusieurs jours de brouillard ou de pluie sans moisir.

    Alors qu'a donné la dégustation? IMG_2032

    La robe est peu orangée, plus brique que rubis, quelques traces d'évolution. Au nez le noyau d' abricot et le kirsh explosent, des effuves de tabac blond, de la cerise noire trés mure. En bouche, le vin se fait élégant, plein de fraicheur mais néanmoins rond, le kirsh est plus discret pour laisser la place à l'abricot et à de légères notes fumées grillées. Un beau vin pour accompagner une viande noble grillée, simplement, pour que ses saveurs ressortent au maximum en préservant le fruit noir encore bien présent. A ne plus attendre...

     

    Mais aussi, en espagne, appelation penedes, Raventos i blanc, cuvée octubre 2005.IMG_2027 Si cette appelation fait surtout parler de ses blancs et effervescents, elle produit aussi des rouges sympathiques.

    Un vin à majorité merlot,80 %   la syrah et le grenache complètent l'assemblage à hauteur de 10 % chacun ... Ce vin passe 4 mois en futs .

    Alors, au nez le merlot majoritaire impose sa loi, ses fruits rouges frais , la fraise et la framboise rivalisent de parfum, une très légère note de viande fumée accompagne ces délires fruités, et un chouia d'épice ( poivre noir, girofle), qui donnent à ce nez du caractère. En bouche, impression soyeuse du fruit, matière équilibrée , ni asséchante ni trop légère, des tannins fins mais présents, un vin à apprécier pas trop chaud au risque de perdre le fruit et sur des plats un peu canailles qui colleront bien à son esprit coquin. Si vous aimez les vins faciles d'accès mais non dénué de caractère, celui ci est fait pour vous.

    15/06/2008

    Minute méditation

     

     

             Goûter un bon sauternes, c'est toujours une expérience un peu particulière. Appréhender ce grand vin n'est pas toujours facile, son sucre et son opulence ne permettant pas souvent de le marier à un plat. C'est pourquoi j'aime le goûter pour lui même, comme ça, en vin de méditation, confortablement installée dans un canapé moelleux... Et je me délecte.

    Voici un des derniers goûtés: IMG_2042

    Chateau haut peyraguey, 1995.

    Si vous ne savez pas à quoi ressemble un nez de botrytis, celui ci est un vrai cas d'école: un nez oscillant entre miel et fruits mûrs, confiture d'ananas et raisins secs de corinthe,une robe or liquide, limpide , et en bouche une explosion d'arômes d' ananas confits, de poire mûre, toujours du miel, long, puissant, moelleux, on a envie de s'y lover tellement c'est confortable...

    Vraiment un joli moment et quand on sait que son potentiel aromatique n'est pas encore atteint, ça promet encore quelques belles dégustations à l'avenir.