11/06/2008

Vins d'ailleurs ....

 

 

         Je vous ai parlé de mon escapade bruxelloise, voici donc les commentaires et les présentations de deux des vins que nous en avons ramenés...

tout d'abord un rosé, Castillo d , mont blanc,2007, conca de barbera.( vin de chez Mmmmh! )IMG_2025 On est donc en Catalogne, espagne , avec un cépage local appelé trepat....C'est un vin macho, un vrai rosé viril, un nez franc de fruits rouges et noirs mûrs ( fraises, cerises), une attaque ronde et pleine, toujours des fruits soutenus par une belle puissance aromatique, quelque note de garrigue,un léger fumé...A réserver pour le repas, son ampleur passant plus difficilement à l'apéritif, mais réservez lui un plat aux saveurs méditérrannéennes, il sera à son affaire... Prêt à boire, il pourra encore être consommé ds un an ou deux, mais pas plus , au risque de perdre son charme fruité...

 

 

Deuxièmement, un blanc, Casa de Mouraz,2005, Dao.IMG_2026 On connait du portugal les portos et parfois le vinho verde, mais connait on les vins du dao? et bien c'est bien dommage, quand on goûte ce joli organic wine, dont l'encépagement est malvasia-fina, cerceal et bical... Méthode de vinification avec fermentation à basse température et ensuite batonnages sur lies pendant cinq mois.

Au nez les arômes de citrus, de pêche blanche et d'acacia explosent, avec une jolie minéralité. En bouche, le citron est bien présent ( lime, feuille de citrus) ainsi que la pomme verte, et une belle intensité florale. Un vin tendu, frais sans être acide, exubérant et superbe d'arômes sans être confus...et en finale, une petite note saline vient parfaire la dégustation...Un très joli moment, pour l'apéritif ou pourquoi pas sur un carpaccio de saint jacques au agrumes ou une ballotine de saumon fumé à la pomme granny...A boire dès maintenant et dans les trois prochaines années.

 

28/05/2008

Orgasme vinicole en vue...

Les vins blancs ne sont pas assez reconnus à mon avis,parce qu'ils leur arrivent de nous donner des émotions intenses.
On doit les boire vite,froids,parfois glacés.C'est témoigner bien peu de respect à ce noble produit.

Quant à les boire vite,si pour certains,il est avantageux de les boire sur le fruit,tout friand de jolis arômes explosant en tout sens,des vins plus âgés n'en réservent pas moins de belles surprises,et peuvent encore réserver leurs plus beaux feux d'artifices à qui aura eu la patience d'attendre.

Dernièrement,j'ai été impressionnée par un Chassagne Montrachet 1994 de Marc Colin,une bouteille mystérieusement oubliée dans la cave,alors que ses comparses avaient été bues depuis longtemps et avec grand plaisir.

Le vin ne présentait pas de trace franche d'évolution ,le nez intense se déroulait langoureusement autour du noyau d'abricot,d'un chouia de cire d'abeille,d'une pointe de miel,et de fleurs d'églantier et d'aubépine.

En bouche,que dire?Celà a explosé dans tous les sens,le noyau d'abricot toujours présent ainsi que son fruit,l'or du miel,le citron confit,et toujours les délicats pétales des fleurs qui lui donnait une classe folle.Et une fraicheur!

Je n'en suis pas encore revenue...Que de bonheur peut procurer un vin qd il est bien fait...

06/05/2008

Encore du rosé...

Bé oui comme je suis quelqu'un d'éminemment sérieux ,j'avais bien sûr prévu IMG_1775
de déguster du rosé et vous livrer mes impressions...

Alors comme je n'ai peur de rien,j'ai non seulement goûté du rosé mais en plus du Beaujolais...Oui,je sais,une prise de risques inconsidérés...

Et bien ,en fait non!

Le beaujolais rosé en question,était loin ,très loin de la réputation peu flatteuse qu'ont les vins de cette région en général.Il s'agissait du Beaujolais rosé de donzel,en 2007.

Au nez,un peu de rose,de poivre de séchuan et de framboise,un nez très "girly","fruity",...en bouche,une petite gourmandise désaltérante mais qui n'a pas oublié la matière,les fruits croquants et juteux à souhaits,la belle longueur et une pointe de minéralité....S'accordera à merveille avec un apéritif,une entrée légère comme une terrine aux asperges,où fera un super compagnons de dessert(soupe de fraise et melon,salade de fruits,tarte au fraises...)

 

 

 

02/05/2008

Mwouais...et Yes!

Je me suis posé la question,dois je ne parler que des vins que j'ai appréciés,ou bien aussi de ceux qui ne m'ont pas plu?Est ce bien nécessaire d'offrir une tribune à des vins que je ne juge pas concluants...Et bien finalement je me suis dit que:

  • d'autres ont bien le droit de se forger une opinion différente
  • je détesterais passer pour un gourou qui dirait ce qu'il faut boire ,ce qu'il faut aimer...
  • si c'est vraiment mauvais,autant le signaler afin que d'autres ne s'y frottent pas de trop près
  • mon palais n'est pas infaillible,je peux me tromper

Voici donc le vin en question:il s'agissait d'un vin italien(et dieu sait si j'aime ça qd c'est bien fait...)Ca' de Mocenigo,verduzzo friulano,Grave,2004...

Une robe légèrement dorée,un peu évoluée déjà,un nez mou et plat,qui vient s'avachir sur des fruits jaunes plus très frais...En bouche,c'était pas mieux,toujours l'impression d'avoir affaire à un vieux macho vautré dans son divan,et qui ne se lève pas pour vous dire bonjour!La mollesse est vraiment le fil conducteur de ce vin.Si l'on aime les vins sans reliefs et sans surprise,...

Par contre,dans la même zone de prix,j'ai été très surprise par un joli merlot,vin de pays de la cité de Carcassonne,domaine Sarrail,2004.

Un nez très gourmand de petits fruits rouges,une pointe de menthol et de tabac blond,font qu'on n'a qu'une envie,y tremper les lèvres pour voir s'il tient ses promesses.Et il les tient de belle manière,puisque la bouche ronde et veloutée,s'ourle de fruits croquants,de ce tabac blond qui fait grand effet,pou terminer sur une jolie fraicheur,bienvenue sur ce type de vins.Un grand bravo pour ce petit moment de plaisir sans prétention.

27/04/2008

Vin suisse,...

J'ai encore goûté un vin dernièrement qui n'a fait que me conforter un peu plus dans mon idée qu'il y a bien autre chose que ce sacré Fendant en Suisse,et qu'on doit vraiment s'y attarder afin de découvrir des petites pépites comme ce Tamborini,Merlot du Tessin Suisse,2001.

Un vin rouge à consonnance italienne,mûr étonnament,élégant et d'une belle présence.Des fruits noirs en pagaille et comme souvent dans les très bons merlots,cette espèce de séduction sauvage,mais policée,qui vous prend farouchement après vous avoir fait le baisemain.

Un régal,des notes d'epices légères qui lui confèrent le piquant italien,mais un vin robuste et droit à la Suisse...très joli moment que ce vin,à déguster avec le cake salé de Philou(voir post précédent).

Pour la Suisse,je prépare un billet plus détaillé...N'hésitez pas à me faire part de vos questions ou suggestions...

21:59 Écrit par sandrine dans Commentaires de dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vin suisse, merlot |  Facebook |

21/04/2008

Le vin,c'est le bagne!

J'avais envie de parler d'un vin particulier,du sud,à la présentation originale.

Ca s'appele "Comme à Cayenne"(coucou Brigitte!),les proprios sont Michel et Pompilia Guiraud.Il est en appelation Saint Chinian et situé plus exactement à Roquebrun. Climat méditérranéen,vignoble adossé aux contreforts  du massif central.Sols de shistes durs,typique de la future appelation Roquebrun,sur un plateau à 150 m d'altitude.Son nom il le tire des grands parents de Michel Guiraud qui, il y a 35 ans, ont mis une année à défricher un peu plus de 2 ha sur une pente de 15%. Un travail de bagnard ....
Assemblage de 85% de Grenache et de 15% de Carignan, une proportion aussi importante de Grenache commence à se faire rare car la Syrah a vraiment pris le pas à St Chinian.Très peu de souffre,uniquement un léger sulfitage au moment du soutirage.

A la dégustation,le nez se révèle très charmeur sur l'épice(poivre),quelques notes de tabac brun,du fruit noir mûr,des notes anisées(zan,réglisse) .La bouche confirme cette impression avec un côté sudiste bien prononcé,mais sans excès de chaleur et le côté alcooleux qui peut être désagréable,là pas du tout...Il est bien marqué par les fruits noirs mûrs(cerises en confiture,...)et toujours par une prédominance de réglisse et de poivre,ce qui lui donne un côté très canaille,et séducteur.Une belle longueur fait de ce vin un compagnon idéal des plats relevés,riches en goûts,de belles pièces de viandes grillées,ou pourquoi pas d'associations salées-sucrées.A mon avis un accord assez sympa avec le Tagine d'agneau aux abricots ...Ne pas le servir trop frais ,ni trop chaud,15-16 ° serait bien et ouvrir une demi heure à l'avance est largement suffisant.

En tous cas,un vin à ne pas rater pour sa souplesse,son originalité et son rapport qualité prix!

Où on en trouve?

Par ex,par ici:

  • le blog de la cave
  •  

     

    10/04/2008

    On fait du vin en Belgique?

    Connaissez vous les vins belges?" Quoi ,vous avez le chocolat,la bière ,les moules frites,Jean Claude Van Damme  et vous faites aussi du vin,"me direz vous...Et bien oui,et du pas mauvais voire du  bon (hé oui,on est modeste en belgique).Que vous soyez belge ou d'un autre pays,vous ne savez surement pas que nous possédons plusieurs appelations contrôlées:

    Flandre

    • "Hageland" (VQprd)
       Autour des villes d’Arschot, Tirlemont, Louvain.

    • "Haspengouw" (VQPRD)
      Entre Hasselt, Saint-Troud, Herstappe et la frontière hollandaise.

    • "Vlaams streekwijn"

     en  vin de table avec indication géographique

    • "Heuvelland"

       Décret en attente de publication.

     

    Wallonie

    • Côtes de Sambre et Meuse

    (VQPRD)

    • Vin de pays des jardins de Wallonie

      Vin de table avec indication géographique.

     

    • Crémant de Wallonie.(essentiellement pour le vignoble des Agaises dont j'ai déjà parlé post

  • Encore des bulles...mais pas de Champagne!!! )
  • Je sais ,on peut être sceptique quand à la qualité des vins produits,mais il faut savoir qu'historiquement ,la Belgique (le territoire actuel,puisqu'à cette époque le pays n'existait pas encore )possédait nombre de vignobles au moyen âge.Ces vignes ont disparu,mais elles reviennet tout doucement.On produit des vins très intéressants en Belgique,et je vais vous parler d'un de nos "viticulteurs " les plus emblématiques.Il se nomme Jaap van Rennes, est un homme d’affaires belgo-hollandais à la retraite.S'ennuyant quelque peu et depuis toujours passionné par le vin,il décide d'acheter une propriété dans le limbourg et après avoir demandé l'avis d'un expert mandaté de Bourgogne,il décide de planter la vigne. De fait, jusqu’en 1812, la propriété était plantée d’excellentes vignes. « Il s’agissait de faire un très bon vin, souligne le propriétaire. Sinon, cela n’en valait pas la peine. Question de rentabilité. » Sur ce, sa fille, au même moment, entreprend d’étudier l’œnologie. Ce businessman reconverti dans le vin est maintenant  propriétaire du plus grand domaine et château viticole de Belgique. Car le Château Genoels-Elderen, c’est 16 hectares de vignes, soit 63.490 plants. 50 % de la production est achetée par les restaurants, 50 % est vendue en direct aux particuliers. De quoi aussi le faire connaître à l’étranger, avec 5 % de ventes dans les restaurants hollandais. On y produit 3 blancs de chardonnay,un rouge de pinot noir,trois effervescents et aussi trois qualités d'eaux de vie.

     « Quand les plants auront une dizaine d’années de plus, ce sera certainement le meilleur Chardonnay du monde ! », croit fermement le producteur.

    Il faut admettre que c'est peut être un peu(légerement) exagéré,neanmoins j'ai goûté deux de  ses blancs récemment.

    IMG_1528

    Voilà mon avis.

    Chardonnay Wit,appelation Haspengouw contrôlée,2005,13% vol,rendement inférieur à 50 hl/ha

    Belle couleur paille,limpide ,nez de brioche légère et d'abricots,marqué par une touche de levures.En bouche,on la retrouve présente,mais après une demi heure,elle laisse place aux fruits jaunes déjà entrevus au nez(pêche et abricot),finale un peu acide.Un vin dans l'ensemble équilibré mais qui manque peut être un peu de profondeur.

    Chardonnay Blauw,appelation Haspengouw contrôlée,2004,13%vol,rendement inférieur à 40 hl/ha

    Couleur légerement plus soutenue d'or léger,nez plus beurré et toasté,confiture d'abricots,une pointe de miel,quelques fleurs d'acacias,...En bouche,un vin surprenant de rondeur,plein de fruits(qui s'expriment plus ici qu'au nez,une légere pointe saline,une finale élégante et longue.Vraiment un très joli vin!

    On trouve  beaucoup d'autres vins et curiosités,mais ça,ce sera l'objet d'un prochain post!