27/05/2008

Seul au monde...

Connaissez vous Eric Boschman?Si vous êtes belges et ne vivez pas comme un ermite,assurément que oui.C'est bien simple,il est partout!

Télévision,radio,journaux,et même sur internet...Il a bien sûr son blog personnel et il se fend aussi de billets sur d'autres blogs.Et là ,je dis:"au secours,on frise l'overdose".Loin de moi l'idée de critiquer l'homme.En effet ,je l'aime beaucoup.Sa verve est légendaire,sa prose est un régal à lire,et ses envolées passionnées et dythirambiques ne peuvent qu'amener de l'enthousiasme de la part de son audience .En outre,sa connaissance des vins ,et des accords,est particulièrement étoffée.Et puis il est sympathique...Il a cet air jovial et enjoué,qui fait que même à matière ardue,les explications semblent faciles.Et ça,les medias l'ont bien compris,au point qu'il est devenu "le" sommelier "de la presse pas forcément spécialisée d'ailleurs,le champion toute catégorie de la vulgarisation.

Le problème,c'est que comme il le dit lui même,il est subjectif(comme nous tous d'ailleurs),qu'il a son point de vue et ses idées sur certaines choses.Son omniprésence ne laisse pas beaucoup de place à d'autres dans l'esprit des gens qui ne lisent pas forcément de presse spécialisée ,aux idées différentes,et vous savez comme je défends la diversité,et à fortiori celle des opinions.Encore plus quand il s'agit de vins...

 

20:21 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sommelier, vin, degustation |  Facebook |

22/05/2008

Au secours je suis une femme!

Vous avez regardé la télé hier soir?

Moi oui,et je suis tombée sur un reportage consacré au rosé...Chouette,me dis je.Et bien ,je suis tombée de ma chaise assez rapidement.D'abord on commence avec un reportage sur les grandes surfaces et le rapport aux rosés.On y voit un acheteur de ces gd,chez un producteur qui lui fait goûter son dernier né,lui confiant aui passage qu'on peut changer présentation et vin à l'envi(plus ou moins sec,plus ou moins fruité,etc...)Bon,là ,c'est du pur marketing,et bien que ces procédés me hérissent,passons...certains sont prêts à tout pour écouler leur bibine,pardon leur nectar(tiens en voilà un slogan tout près le Nec't'Art,le rosé qui touche l'ame,m'en vais déposer ça bien vite...).et puis le discours s'oriente vers les acheteurs potentiels de gd....alors un ,on ne dépasse pas plus de 5 euros,au delà c'est mission impossible;deux,le message doit être clair et lisible,car il est à destination des jeunes et des femmes(sic).vous avez bien lu,le rosé est LE vin des femmes et des jeunes par excellence,et comme c'est bien connu les jeunes sont tous des p'tits c...et les femmes toutes des ignares en matière de vin,il leur faut du facile et du reconnaissable!

Ensuite on poursuit et on atteint des sommets avec cette journaliste qui vient d'écrire un bouquin sur le rosé(est elle qualifiée pour parler de vin,on ne le sait pas).Toujours est il que cette dame,toute à sa promo,organise une soirée avec des "amatrices de vin"(je cite)et leur fait déguster quoi....je vous le donne en mille,du rosé.Dixit Isabelle Foret,le rosé est féminin et doit donc être réservé à la gent féminine uniquement....Et elle n'hésite pas à enfoncer le clou en noyant ces pauvres bonnes femmes dans une déco tellement  rose et kitchissime où même feue Barbara Cartland aurait eu des hauts le coeur....D'abord,je ne savais pas que les vins avaient un sexe,qu'on puisse les qualifier de masculin ou féminin me dépasse car c'est vraiment défendre des stéréotypes (la femme la douceur ,l'homme la force;;;).Et si tel est le cas,alors je ne dois pas être une femme,(et pourtant si j'ai vérifié....)car j'apprécie autant l'une ou l'autre sorte...Qu'une femme puisse sortir de telles aneries me révolte,car c'est vraiment ghettoiser la consommation du vin,et prendre les femmes pour des cruches incapables d'apprécier un bon cru ...Apparemment,madame a envie de vendre,quitte à maltraiter toutes les règles de service et faire déguster ses rosés dans des verres à n'importe quoi sauf à vins(je crois que là elle a réussi l'exploit de trouver justement tout ce qu'il ne faut pas faire en matière de verres à dégustations...)

Ensuite la même part en GD installer ses vins et son matériel et a cette phrase:"vous savez ,une femme elle ne s'y retrouve pas entres les appelations ,les cépages,etc.Il faut lui simplifier la tâche".No comment!

bon,allez je vous laisse méditer,je vais repasser,faire le ménage,apporter les pantoufles à monsieur et puis je boirais un p'tit rosé....

 

05/05/2008

Rosés en pagaille..

Y a t il vraiment de bons rosés? C'est une bonne question et je me remercie de l'avoir posée...eh bien,la réponse est oui.C'est vrai qu'au vu des produits marketés à mort qui sortent en gd de pas que d'ailleurs on peut légitimement se poser la question.La mode est aux étiquettes flashantes,aux noms chocs et qui dissimulent en général la relative insipidité de ces vins packagés à l'excès.Il y a des exceptions pouur ne pas être de mauvaise foi,mais elles ne sont pas nombreuses.

En revanche,si comme moi vous aimez les rosés désaltérants et non dénués de caractère,il y a encore de belles découvertes à faire.Allez sans complexe faire un petit tour du côté des côtes de thongue.J'y ai trouvé un rosé gourmand et séducteur,dont je vous parlerai bientôt plus en détail,le domaine Pasquier.

En loire on trouve de jolis vins,ceux de chez Joguet sont à tomber,les rosés de chez Langlois chateau ,sancerre de Pinard,Leduc Frouin en Anjou,Cabernet d'Anjou domaine du pas st martin sont très bien...

En rhône,Tavel incontournable et le chateau d'Aquéria,un must,et Ségries à ne pas rater,le domaine de la Mordorée,..Mattieu Dumarcher fait un rosé splendide en C d rhone,Principauté d'Orange de L'Amandine...

En languedoc roussillon,jolis rosés chez Hortus,chez Mas jullien,Mas cal Demoura,Mas Fabregous(Larzac)rosé de Maxime Magnon(sur Corbières)Clavel,Gardiès(Tautavel),Préceptorie de centernach(roussillon)..

En champagne rosé,Tixier ds un registre vineux et Secondé ds un registre plus léger,St Gall ,Larmendier Bernier,en rosé des Riceys Geoffroy...

En Bourgogne Marsannay de chez Bart,Chevrot,Chêne(vers Macon)

En Sud Ouest,coteaux du frontonnais du Roc,Flamboyant(fronton pétillant),Domaine Cros à Marcillac,Bergerac de Luc de Conti,(Tour des gendres)...

Et puis comment oublier la provence,pourvoyeuse du pire comme du meilleur des rosés?Ma plus belle émotion reste Pradeaux,inégalable et délicieux,mais il y en a encore beaucoup d'autres...Ne croyez pas que la provence ne produit que des vinasses bon marché...On y trouve de réels grands vins,déjà confirmés ou en devenir!Pibarnon,Ott,Gavotty,Simone sont quelques grands noms,mais il existe des domaines plus "modestes" qui travaillent superbement:Sainte Roseline,Roquefort,Calissane,Pas du cerf,Roubine,Domaine du Loou,....

17:50 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : rose, liste, degustation |  Facebook |

17/04/2008

Et vous,c'était quand votre première fois?

Ne vous méprenez pas,ceci n'est pas une question de nature grivoise,mais je vous parle de la première fois où vous avez été touché par un vin,ému,bouleversé.Dans quelles circonstances,avec qui,quel vin?

On est parfois surpris de constater que ce ne sont pas forcément les crus les plus chers et les plus réputés qui nous procure des émotions,mais que parfois,un moment,une sorte d'instant suspendu,et la magie du vin opère...

J'ai goûté un nombre invraisemblable de bouteilles dans ma (jeune) carrière,mais une reste dans ma mémoire,auréolée d'une certaine magie...

C'est le premier vin digne de ce nom que j'ai goûté,avant mes expériences viticoles se résumaient au liebfraumilch et au mateus(sic)...J'avais dix sept ans,un nouvel amoureux et c'est lui qui m'a emmenée dans une cave en me laissant choisir un vin pour le soir.N'y connaissant rien,je suis partie du côté des blancs,et avisant une bouteille dont l'étiquette me plaisait bien,je l'ai ramenée au comptoir à mon amoureux qui souriait...J'ai compris plus tard pourquoi.

Ce vin,c'était un Alsace de chez Deiss,un pinot gris en grand cru,une pure merveille.Le genre de vins qui fait soit s'effondrer les certitudes soit les révèlent.Pour moi,ce fut la deuxième solution:j'ai été éblouie par l'éclat,la pureté du vin,et certaine que ça allait devenir une passion dévorante,au point de laisser tomber mes études de littérature pour m'inscrire en hotellerie...Ensuite,j'ai su ce soir là,avec ce vin magique,que ce nouvel amoureux allait être le bon,et presque neuf ans plus tard,il est toujours là ,on est marié,et on a un adorable petit garçon....

Alors,je n'ai plus qu'une chose à dire:

MERCI MARCEL!

18:05 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vin, degustation, premiere fois |  Facebook |

Quel verre choisir?

Et oui grave question,une fois que vous avez une bouteille de vin à la bonne température,et tout et tout,comment la servir au mieux et plus précisément quels verres utiliser...

Pour les vins blancs et rouges,il existe une infinité de verres "adaptés" à l'appelation ou à la région(verres à Alsace,verres à Bourgogne).Ces verres ne sont pas souvent ce qu'il y a de mieux pour goûter.Je m'explique:

Le verre à Alsace est un ballon,assez petit,avec un pied coloré,tout ce qu'il ne faut pas faire.le vin a tout de même besoin d'un peu de place pour s'exprimer,et de transparence pour laisser admirer sa couleur.Exit donc les verres colorés(Je sais que c'est joli sur une table,mais alors utilisez ce type de verre pour l'eau...).

Le verre à Bourgogne est à contrario trop grand.Je défie quiquonque de goûter convenablement dans un bocal à poissons.

Ces verres ont été crées il y a longtemps et ne correspondent plus aux vins actuels.Avant,bien "aérer " un Bourgogne était indispensable....Maintenant ce n'est plus autant de rigueur,et si cela s'avère nécessaire,il reste la carafe!

Donc,nous avons parlé de transparence,de taille(ni trop grande,ni trop petite).Il faut encore y ajouter d'autres qualités dont la forme.

Un verre à vin ne doit pas être trop évasé sur le dessus afin d'éviter une trop grande déperdition d'arômes,mais pas trop étroit dans le bas,pour qu'il puisse s'aérer et les libérer.Le verre doit donc en quelque sorte "emprisonner" les arômes.Voilà pourquoi on préconise généralement une forme "tulipe".

Trois types de verres:verre Inao,verre schott,verre Spiegelau

IMG_1643

La finesse a également une importance,elle permet d'apprécier plus aisément un vin.Le problème est que qui dit verre fin,dit fragile et donc casse possible.Il faut donc être prudent!

J'ai moi même eu longtemps une préférence pour les Spiegelau et les Riedel,mais je viens de faire des essais avec un nouveau verre qui m'a bluffé.Ce verre un peu particulier au premier abord s'est révelé très efficace en dégustations professionnelles et très solide.Ce verre est tiré de la collection Chef et Sommelier et réalisé en Kwarx(et il passe au lave vaisselle!)

A signaler également,le tastevin ou tâtevin,plus utilisé de nos jours ,mais qui reste l'instrument officiel des dégustateurs bourguignons.La confrérie des chevaliers du Tastevin est sise au Clos Vougeot.

IMG_1650

Il existe aussi des "verres " spécialement étudiés comme la série des impitoyables(L'esprit et le vin) où on trouve un verre différent pour chaque type de vin(vin rouge jeune,vin rouge âgé,etc)et même un "taster"(convenant pour tous les types de vins et d'alcools).On m'en a offert un et je dois avouer qu'il reste dans l'armoire.Je ne suis pas totalement convaincue par cet outil.

IMG_1647

Pour le champagne,oubliez les coupes(selon la tradition moulées sur le sein de la Pompadour ) et préférez les flûtes.Il en existe aussi de différentes formes,dont des formes "tulipes" à privilégier selon moi.Les formes trop élancées révèlent moins les arômes.A la rigueur,vous pouvez aussi servir les effervescents dans des verres à vin(grands champagnes,etc).

IMG_1642

Bonne dégustation!!!

09:16 Écrit par sandrine dans Questions-réponses | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : verres, vin, degustation |  Facebook |

12/04/2008

Comment devenir un expert en 5 min? 3

Suite des posts précédents pour complèter votre prestigieuse formation d'expert(pour ceux qui n'auraient pas assisté aux deux premières leçons,le rattrapage c'est par là:
  • comment devenir un expert en 5 min et comment devenir un expert en 5 min ,II )
  • Nous voici donc maintenant en situation chez un vigneron...

    D'abord et avant tout,laissez votre femme au choix:a l'hôtel,au centre ville(virée shopping),dans un musée,sur le parking du supermarché du coin,pourvu qu'elle ne vienne pas avec vous!Le vin est affaire d'homme ...

    Si toutefois,vous ne pouviez pas faire autrement,tant pis,mais pourvu qu'elle se taise!

    Arrivés au caveau,vous saluerez cordialement le vigneron,mais pas trop:il ne faudrait pas qu'il croie qu'il a partie gagnée.

    Avant de goûter,assurez vous de la présence réelle et bien réelle d'un crachoir.Un vrai crachoir,j'insiste,pas le vase que la femme du vigneron allait justement remplir de fleurs toutes fraiches.Ca vous évitera de cracher dans un récipient innaproprié ou pire ,de vous retrouver la bouche pleine,à faire des signes désespérés tel Bernardo à Zorro,afin qu'on vous indique un crachoir....Imaginez un type rouge et faisant des moulinets avec les bras,c'est tout de suite moins convainquant comme expert,non?

    Si vous goûtez un vin blanc,posez la question "malo ou pas malo"?(la fermentation malolactique,communément appelée malo,dégrade l'acide malique en lactique et permet de faire chuter un peu l'acidité du vin)

    La réponse vous importera peu,mais le vigneron sera fier de vous exposer les raisons de son choix.Evidemment,vous hocherez la tête d'un air convaincu.

    Pensez aussi à parler de skin contact,(macération pélliculaire),ça fait toujours bien...

    Mots à replacer à l'occasion:microbullage,osmose inverse,cryoextraction,etc.Pas facile,mais efficace!

    Pour un rouge,ne demandez pas s'il a été veilli en fûts,mais combien de temps il a été élevé.C'est toujours mieux un vin poli,non?

    Demandez l'assemblage,mais attention pas partout(en Bourgogne,vous seriez grillé!)

    Si vous êtes en France,surtout ne parlez sous aucun pretexte des vins du nouveau monde,sinon parlez abondemment des vins français...

    Pour faire vraiment pro,vous pouvez prendre qq notes(vous n'êtes pas obligé d'écrire ce qu'on vous dit,mais griffonnez n'importe quoi,l'important c'est le carnet et le stylo,ça ça vous pose un homme!

    Enfin,quand vous serez arrivés au bout de la gamme ,remerciez le,et hop,en voiture Simone....vers de nouvelles aventures!

     

    18:23 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, vin, degustation |  Facebook |

    10/04/2008

    On fait du vin en Belgique?

    Connaissez vous les vins belges?" Quoi ,vous avez le chocolat,la bière ,les moules frites,Jean Claude Van Damme  et vous faites aussi du vin,"me direz vous...Et bien oui,et du pas mauvais voire du  bon (hé oui,on est modeste en belgique).Que vous soyez belge ou d'un autre pays,vous ne savez surement pas que nous possédons plusieurs appelations contrôlées:

    Flandre

    • "Hageland" (VQprd)
       Autour des villes d’Arschot, Tirlemont, Louvain.

    • "Haspengouw" (VQPRD)
      Entre Hasselt, Saint-Troud, Herstappe et la frontière hollandaise.

    • "Vlaams streekwijn"

     en  vin de table avec indication géographique

    • "Heuvelland"

       Décret en attente de publication.

     

    Wallonie

    • Côtes de Sambre et Meuse

    (VQPRD)

    • Vin de pays des jardins de Wallonie

      Vin de table avec indication géographique.

     

    • Crémant de Wallonie.(essentiellement pour le vignoble des Agaises dont j'ai déjà parlé post

  • Encore des bulles...mais pas de Champagne!!! )
  • Je sais ,on peut être sceptique quand à la qualité des vins produits,mais il faut savoir qu'historiquement ,la Belgique (le territoire actuel,puisqu'à cette époque le pays n'existait pas encore )possédait nombre de vignobles au moyen âge.Ces vignes ont disparu,mais elles reviennet tout doucement.On produit des vins très intéressants en Belgique,et je vais vous parler d'un de nos "viticulteurs " les plus emblématiques.Il se nomme Jaap van Rennes, est un homme d’affaires belgo-hollandais à la retraite.S'ennuyant quelque peu et depuis toujours passionné par le vin,il décide d'acheter une propriété dans le limbourg et après avoir demandé l'avis d'un expert mandaté de Bourgogne,il décide de planter la vigne. De fait, jusqu’en 1812, la propriété était plantée d’excellentes vignes. « Il s’agissait de faire un très bon vin, souligne le propriétaire. Sinon, cela n’en valait pas la peine. Question de rentabilité. » Sur ce, sa fille, au même moment, entreprend d’étudier l’œnologie. Ce businessman reconverti dans le vin est maintenant  propriétaire du plus grand domaine et château viticole de Belgique. Car le Château Genoels-Elderen, c’est 16 hectares de vignes, soit 63.490 plants. 50 % de la production est achetée par les restaurants, 50 % est vendue en direct aux particuliers. De quoi aussi le faire connaître à l’étranger, avec 5 % de ventes dans les restaurants hollandais. On y produit 3 blancs de chardonnay,un rouge de pinot noir,trois effervescents et aussi trois qualités d'eaux de vie.

     « Quand les plants auront une dizaine d’années de plus, ce sera certainement le meilleur Chardonnay du monde ! », croit fermement le producteur.

    Il faut admettre que c'est peut être un peu(légerement) exagéré,neanmoins j'ai goûté deux de  ses blancs récemment.

    IMG_1528

    Voilà mon avis.

    Chardonnay Wit,appelation Haspengouw contrôlée,2005,13% vol,rendement inférieur à 50 hl/ha

    Belle couleur paille,limpide ,nez de brioche légère et d'abricots,marqué par une touche de levures.En bouche,on la retrouve présente,mais après une demi heure,elle laisse place aux fruits jaunes déjà entrevus au nez(pêche et abricot),finale un peu acide.Un vin dans l'ensemble équilibré mais qui manque peut être un peu de profondeur.

    Chardonnay Blauw,appelation Haspengouw contrôlée,2004,13%vol,rendement inférieur à 40 hl/ha

    Couleur légerement plus soutenue d'or léger,nez plus beurré et toasté,confiture d'abricots,une pointe de miel,quelques fleurs d'acacias,...En bouche,un vin surprenant de rondeur,plein de fruits(qui s'expriment plus ici qu'au nez,une légere pointe saline,une finale élégante et longue.Vraiment un très joli vin!

    On trouve  beaucoup d'autres vins et curiosités,mais ça,ce sera l'objet d'un prochain post!