28/08/2008

On part au soleil?

Les vins de Provence, souvent on n'en connait que les rosés qui inondent les rayons de la grande distribution, et c'est dommage, car cette région a beaucoup à offrir.

 Pour les vins, la Provence, c'est trois départements: Bouches du Rhône, Var et Alpes Maritimes. A la fois région de plaines, prémontagneuse, et de littoral, elle a une grande diversité de paysages et de possibilités donc pour les vins. C'est avec la domination romaine que les vins de Provence connaissent un véritable essor. Ils organisent de grands domaines, introduisent de nouveaux cépages ( syrah), améliorent les vinifications. Le vin de provence devient alors un des plus grands crus de l'Antiquité. Jules himself ( César, qui d'autre?) en parle dans ses Commentaires. 

Au moyen Age, nouvel age d'or, le prestige des vins de Provence est grand. Ils s'imposent même à la cour de Londres, par l'entremise d'Eléonore de Provence, qui devient reine d'Angleterre. A cette époque, on les vinifiait essentiellement en rosé... Au 17 et 18 ème siécles, ils restent très appréciés à la Cour de France, où Madame de Sévigné, par exemple, leur fait bénéficier de sa plume.

Voici quelques appelations:

Bandol, c'est une petite appelation en superficie, mais grande en ce qui concerne la qualité des vins. On est en Provence, dans le Var plus précisément, entre Massif de Sainte Baume et la mer....

Des sols arides, des paysages à couper le souffle, on y trouve probablement les rouges les plus intéressants de la Provence. La Mourvèdre, est ici reine. Mais les vins de Bandol, ça se mérite à plus d'un égard .... D'abord, à l'élaboration, la mourvèdre étant un cépage quelque peu capricieux. Il faut la dompter, puis ensuite être patient: 18 mois de fûts sont nécessaires pour obtenir l'AOC. Ce qui donne des vins à attendre, des grands séducteurs en devenir, qui auront souvent besoin de quelques années pour se réveler dans toute leur splendeur.

Il faut aussi les atteindre ces vins. Accéder au chateau de Pibarnon, c'est épique. Une longue ascenscion, sur une route (?!) rocailleuse, pour enfin voir se profiler la masse du Domaine. Là haut quelle vue! Et quels vins!

Dans le genre, le chateau Pradeaux, c'est pas mal non plus: s'y trouvait un molosse, qui bien qu'effrayant par sa taille s'est révelé d'une douceur angélique. Les vins sont dans le même esprit, à signaler l'excellent rosé du domaine.

Dernièrement, nous avons regoûté le chateau de la Noblesse, de Gaussen, en 1995. Ce vin d'abord ne fait pas son âge: pas de trace d'évolution, un nez guilleret qui vous taquine avec ses petits fruits rouges juteux, et une bouche soyeuse, brillante, veloutée. Des tanins encore un peu présents, mais bien intégrés, une pointe d'amers bienvenue, et une belle finale sur un brin de fraicheur.... Miam!

Les blancs sont à base de Bourboulenc, clairette et ugni.De belles bouteilles,sont encore à découvrir,....

Cassis et Bellet, deux petites appelations , l'une près du petit port de Cassis, l'autre près de la ville de Nice, produisent des vins relativement de bon rapport qualité prix. La première est à majorité de blanc, la seconde de rouge. Les cépages sont la rolle, l'ugni, le sauvignon, le chardonnay, le Roussan, le Spagnol en blanc et en rouge Braquet, folle noire,Cinsault, Grenache, carignan et Mourvèdre....

Palette: comment parler de palette sans citer le Chateau Simone, peut être un des plus grands vins blancs de France? Un blanc qui vieillit admirablement bien, et qui prend, patine du temps aidant, des arômes de miel, de citron confits, de cire d'abeille, une merveille quand on est patient . Dans sa jeunesse, il est massif, et ce n'est qu'après quelques années que toute son élégance ressort.. Ce cru est situé au pied de la Montagne Ste Victoire, et posséde aussi une production de rouges et rosés de Mourvèdre, grenache et cinsault. 

Coteaux d'Aix en provence: principalement dans les bouches du Rhône, un peu dans le Var, ce sol argilo calcaire donne une grande variété de vins, principalement rosés et rouges, avec un soupçon de blanc... Il faut y faire le tri, entre les bons , les moins bons, voire les excellents.Pour les rouges, patience encore, puisqu'il est imposé un vieillissement en fûts de 12 mois minimum, pour ces vins à base de Grenache,cabernet sauvignon,carignan, syrah, Cinsault, Mourvèdre... Les blancs s'élaborent à base de clairette, rolle, Bourboulenc, Ugni et Sémillon.

La suite, demain !

15:22 Écrit par sandrine dans coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : promenade, provence |  Facebook |

20/07/2008

Appelation coup de coeur !

Certaines appelations sont fascinantes. Surtout celles qui sont construites autour d'un seul cépage. Parce qu'alors, on ne peut pas compter sur l'assemblage pour différencier les vins,ils partent tous du même raisin.

C'est probablement pour ça que j'aime autant les vouvray. Oui, je dis bien les et pas le; car s'il existe bien une appelation qui produit une grande variété de vins, c'est bien celle là. Vouvray sec, demi sec, moelleux, à boire immédiatement, à attendre, effervescents...On trouve de tout à Vouvray.

La devise de cette appelation est :  "Je resjois les cuers".

Comme beaucoup de vignobles, il doit sa création aux diverses communautés religieuses, établie sur la rive droite de la loire et à l'est de Tours, et ce dès le moyen Äge. Plus tard, la présence de maisons royales dans la région finirent de consolider la réputation et la qualité du vignoble Tourangeau. Vouvray fait partie des grands crus servis à la table du roi et appartient à sa couronne.

L'AOC Vouvray date de 1936, et comprend les diverses familles de vins secs, demi secs, moelleux et effervescents.

La caractéristique essentielle du sol est le tuffeau,au sein de  coteaux pierreux . on trouve également des sols  d'argiles à silex (perruche) qui apportent un caractère minéral aux vins et de couches argilo-calcaires (Aubis) qui donnent de la puissance aux vins liquoreux.

Le seul cépage est le chenin, (Pineau de Loire).Celui ci se prête admirablement à toutes les vinifications, que ce soit pour obtenir des vins trés secs, tendus, minéraux et trés frais, ou des vins possédant un peu de sucre résiduel, plus ronds, aux arômes exotiques. Les moelleux sont aussi remarquables de fraicheur et d'équilibre, leur potentiel de vieillissement est vraiment intéressant .

En ce qui concerne les effervescents, un passage sur lattes de neuf mois après une élaboration traditionnelle ( comme en Champagne) est nécessaire.

Je suis toujours bluffée par les vins de vouvray, leur complexité aromatique, leurs caractères permettent de les accorder à beaucoup de plats...

Avec les secs, les entrées légères à base de poisson font des merveilles, surtout s'il y a une présence de fruits avec... Un tartare d'espadon aux pêches, légèrement acidulé serait parfait.

Avec les demi secs,pourquoi ne pas tenter un plateau de fromages, certainement de trés bonnes surprises à la clé, ou alors une cuisine épicée, un peu à l'instar des curries indiens.

Avec les moelleux, les desserts, évidemment, une tatin d'ananas, une mousse de fruits exotiques ou pourquoi pas, un fromage bleu....

Les effervescents s'apprécient à l'apéritif, ou pourquoi pas sur des huitres, pour un coté festif, mais pas trop onéreux.

Pour terminer, voici quelques domaines que j'aime beaucoup:

Domaine Huet, pour ses demi secs et moelleux au potentiel de garde extraordinaire. Assez avares d'arômes dans leur jeunesse, ces vins se révèlent après quelques années dans l'opulence et l'élégance,...Soyez patients, ça en vaut la peine. J'ai goûté dernièrement des 89 sublimes, les 90 attendront encore un peu, vu le millésime extra .

Domaine des hautes bornes, Vincent Carême. Tout chez lui est bon, mais mention spéciale pour son sec, hypra tendu, pur, minéral et son effervescent, une vraie gourmandise qui n'oublie pas d'avoir une classe folle.

Fr Mérilleu, pour son sec, qui est lui plus dans l'exotisme, l'ananas, le gras, la rondeur, mais tout aussi intéressant.

Mais aussi Fourreau, Champaloup, Chidaine ( clos Naudin),Domaine du Viking....

 

14:53 Écrit par sandrine dans coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vin, vouvray, loire |  Facebook |

30/04/2008

Jamais trop tôt...

Il n'est jamais trop tôt pour apprendre et Ugo bosse dur!

A deux ans et demi,ça promet....

IMG_1628_2

10:45 Écrit par sandrine dans coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ugo, livre |  Facebook |

26/04/2008

urgent...sauvons notre patrimoine culinaire

A Bruxelles existe un fromage particulier nommé Ettekeis...malheureusement,comme bcp de produits artisanaux de qualité,il est menacé de disparition...A l'initiative de qq bruxellois,dont Mark(chez mark ) le dimanche 27 avril 2008 à 11 heures, à la Pastorie de l'Eglise St Pierre de Jette, place Cardinal Mercier,  une nouvelle confrérie sera crée: le B.O.E.F. où Brusselse Orde van de Ettekeisfretters. Ce qui signifie litéralement l'Ordre Bruxelloise des Mangeurs d'Ettekeis, le mot 'Boefen' signifiant 'manger' en dialecte Bruxellois. Ce jour là, tous les amateurs de ce fromage où amateurs tout simplement de la culture gastronomique Bruxelloise, sont les bienvenus. pour en savoir plus voir Le Fromage de Bruxelles: Ettekeis -> bientôt sa confrérie? et ETTEKEIS

vous savez ce qu'il vous reste à faire...

09/04/2008

Une fois n'est pas coutume!

et oui,on va un peu changer de sujet pour une fois:j'avais envie de vous parler d'un bouquin que j'ai adoré...

Il traite de gastronomie,mais de bien plus que ça.C'est en fait l'histoire d'un écrivain,Bill Buford,entré en cuisine comme on entre en religion,poussé par une passion dévorante et une soif d'apprendre telle qu'il devient stagiaire dans un des plus grands restos italos américains de New York.En fait de stage,c'est un véritable parcours du combattant,à la quète perpétuelle des plaisirs gastronomiques et de leur conception.

Le rythme virevoltant du bouquin traduit bien l'exaltation du commis,l'effervescence qui règne dans les cuisines au moment du service,et les personnages un peu "barrés" qui peuvent y exister.

On suit avec envie et délectation les tribulations de cet écrivain qui ira même se perdre dans un village du fond de l'Italie pour y retrouver les sources de cette grande cuisine.

En tous cas,j'ai passé vraiment un bon moment avec ce bouquin et je vous le recommande!et avec un verre d'un  bon amarone ou un primitivo ou un brunello ou une falanghina ou...c'est encore mieux!

"Chaud Brûlant",Bill Buford,chez Christian Bourgeois éditeur

13:28 Écrit par sandrine dans coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gastronomie, livre, vin |  Facebook |

23/03/2008

Encore des bulles...mais pas de Champagne!!!

Il n'y pas que le Champagne qui ait des bulles(et oui,il y a aussi le Coca...trève de mauvaises blagues...).On trouve en effet en France et ailleurs quantité de vins mousseux de qualité.Il suffit d'avoir goûté un bon crémant pour s'en convaincre.De plus,argument non négligeable,le prix en est au moins divisé par deux!Qu'est ce qu'on attend?

Dans mes dernières bonnes surprises,un crémant de Loire,domaine de La Grange Aux Belles,ni agressif ni mou,un très bel équilibre et une fraicheur interminable.De belles bulles fines viennent compléter ce vin;on oublie trop souvent que dans vin mousseux,il y a "vin" et là c'est loin d'être le cas!

Pour les becs sucrés,un moscato d'Asti,"Pétalo",qui vient ajouter au titillement de ses bulles une petite douceur bienvenue...Des arômes de gariguettes et de rose,une vraie gourmandise.

Et puis,en Belgique aussi on se remue!!!Ne vient on pas d'obtenir une autre appelation Contrôlée pour les "crémants.Pour l'instant,un seul sort du lot,le domaine des Agaises(réalisée avec M.Gobillard,vigeron en Champagne à Hautvillers).Pour le goûter,il vous faudra de la chance...En effet,tous les vins disponibles partent en quelques heures...Un vrai succès que leur "Ruffus".

Un insolite pour finir en beauté...Un merveilleux effervescent,complexe,long et aromatiquement très riche,développant une palette incroyable de fruits et de fleurs,à la bulle fine et maîtrisée...Si je vous dit que c'est belge,vous me croyez?Et en plus un vin de rhubarbe?C'est pourtant vrai,et ça s'appele les vins de Roisin.A l'aveugle face à des champagnes,déroutant!!!

11:56 Écrit par sandrine dans coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vin, champagne, degustation, belge, cremants |  Facebook |

18/03/2008

Rhaaaaaa!!!!!!!

 

Ah le champagne!

Que ne ferais je pas pour un bon champagne.Ma référence reste Bollinger,je crois même être assez proche de la vénération pour ce vin.Voilà enfin un usage du bois utile ,fin et élégant qui sert le vin au lieu de le plomber.J'ai eu récemment l'occasion de regoûter Jacquesson,tout simplement délicieux.Son brut nature est à se rouler par terre de bonheur,un champagne direct qui ne s'embarasse pas de frivolités et qui va droit au but pour satisfaire vos papilles.Evidemment,ce sont des noms connus et pour beaucoup des références.Mais connaissez vous Cédric Bouchard,du domaine Roses De Jeanne?Super découverte que ce jeune vigneron de l'aube et je vous le promets un futur grand.Des cuvées à la fois élégantes ,minérales,puissantes et gourmandes.Et quel équilibre!Pour un jeune vigneron ,ça promet!

 

17:17 Écrit par sandrine dans coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vins, champagne, bollinger, jacquesson |  Facebook |