30/12/2008

Du neuf...

Y a pas que l'année qui s'annonce qui a être nouvelle, l'adresse de ce blog aussi....

Je déménage.

Donc pour me rendre visite, maintenant, c'est par là:

http://vinsetgourmandises.wordpress.com/

N'oubliez pas de changer l'adresse dans vos liens.

Et une très belle année à vous tous, pleine de bonheurs grands et petits...

13:09 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

24/12/2008

Tous mes voeux!

Joyeux Noel!

Bons réveillons...

Et à l'année prochaine, en pleine forme...

09:30 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

12/12/2008

Un peu de râlage

Bon, allez, je vais pas pouvoir m'en empêcher. Je sais, je devrais pas m'énerver pour ça. Mais ça m'irrite, j'y peux rien. Alors voilà.

Au début, ça peut prêter à sourire, c'est quand on pousse le raisonnnement un peu plus loin que ça devient agaçant.

Un client entre au magasin. Pour acheter du vin jaune. Jusque là, tout va bien. Puis il s'aperçoit du prix du vin, me dit: "vous savez, c'est pour cuisiner, vous n'avez pas quelque chose de moins cher?"

Je lui explique en gros pourquoi le vin jaune est à ce prix là, et ensuite lui propose en alternative un blanc non ouillé, tout en lui indiquant que c'est pas tout à fait pareil quand même.

Je vois qu'il hésite encore un peu. Puis me dit: "Et si je prends un bête vin blanc, ça n'irait pas? Parce que je veux faire une poularde aux morilles et au vin jaune. Mais les morilles c'est trop onéreux, alors je mets des champignons de Paris. Et la poularde aussi, alors je prends un poulet de batterie. C'est meilleur marché."

En gros, son plat n'aurait plus rien à voir avec la recette originale, mais c'est pourtant sous cet intitulé qu'il le présenterait à ses invités.

Et ça m'agace.

Parce que c'est nier le produit. bien sûr, certaines denrées sont des luxes, mais il vaut mieux pour moi un bon produit sain et goûteux , que de vouloir singer le luxe et rapiner sur tout. Au détriment de la qualité.
C'est toute l'histoire des champagnes bon marchés. Qui seraient parfois à abandonner au profit d'un bon crémant.

Bref.

20:57 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

26/11/2008

Le plus beau des chats

Bon, mes gens qui me lisez, on va faire une exception.

Pour une fois, on ne va ni parler vin, ni même bouffe.

Mais voilà, je passe une petite annonce.

Mes beaux parents ont trois chats à donner. Donc si quelqu'un a de l'amour et du temps à donner, q'il se manifeste via la boite mail.

Trois femelles, une toute noire, une tigrée gris et noir et une bicolore noir et blanc.

Voilà.

Sont y pas mignons ?

IMG_2870

 

11:25 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : petite annonce |  Facebook |

13/11/2008

Champagne !

Le champagne est certainement plus que tous les autres vins, celui qui est le plus associé à la fête. Le bruit lorsqu'on en débouche une bouteille, les bulles qui titillent le palais, et aussi d'une certaine façon son image luxe.

 En effet, un champagne se paie. Difficile voire impossible de trouver un bon champagne en dessous de 15 - 16 euros. D'abord parce que l'originalité de la Champagne, c'est de faire fixer un prix au kilo de raisins par le Comité Interprofessionnels des Vins de Champagne. Ce prix varie selon une échelle de classement de qualité des terroirs. Un kilo de raisin  à  Avize (cru classé à 100 %, donc grand cru) coutera plus cher qu'un kilo de raisin dans une commune moins bien classée. C'est donc une des raisons du prix. Ensuite un champagne implique beaucoup de patience : élaboration d'un vin blanc ou rouge  classique, assemblage ou non avec d'autres vins, ajout d'une liqueur de tirage   puis refermentation en bouteilles. S'ensuit une phase de maturation qui va jusqu'à 36 mois pour les millésimés. (Ceci est la durée minimum légale, certains millésimés vieillissent sur lattes encore plus longtemps).Beaucoup de manipulation et de patience sont nécessaires pour obtenir ces fameuses bulles...

Le champagne, c'est avant tout une grande variété de goûts : du blanc de blanc ( issu uniquement de chardonnay)en général léger et fruité souvent avec un goût de pomme, acidulé, au blanc de noirs ( 100 % pinot noir), plus corsé et structuré, du champagne brut ( champagne auquel on a rajouté très peu de sucre) au demi sec ( champagne plus doux, plus sucré) en passant par le non dosé ( sans sucres ajoutés ou presque)*, des cuvées classiques aux millésimés ( champagne issu de vins d'une seule année, contrairement aux autres qui peuvent résulter d'assemblages de plusieurs années pour obtenir un goût standard).On peut vraiment trouver son bonheur facilement. N'oublions pas les rosés qui, exception notoire, sont les seuls vins rosés de France à pouvoir résulter d'un assemblage de vin rouge et de vin blanc.

A l'apéritif, un blanc de blanc brut (voire un non dosé) est parfait. Léger, aérien, acidulé et frais, il s'accommode aussi très bien des poissons, des fruits de mers. Saumon fumé ? Un joli accord.

Pour servir sur un repas en entier, on peut se tourner vers un champagne de pinot noir, possédant plus de caractère. Même avec des viandes, il peut être à son aise.

Pour les desserts, choisir le demi sec et les rosés (surtout si le dessert comporte des fruits rouges). Et à retenir, ces mêmes champagnes peuvent révéler des accords intéressants sur des cuisines un peu exotique, type curries.

Pour choisir un bon champagne, en gardant un budget raisonnable, on peut sans hésiter se tourner vers des petits producteurs plutôt que vers les grandes maisons. Bien sûr , la montagne de Reims ( Pinot noir) et la Cote des blancs ( chardonnay) sont réputées, mais il ne faut pas hésiter à se tourner vers des vignobles moins connus comme ceux de L'Aube.

Quelques suggestions de champagnes :

 

  • Champagne Veuve Hémard
  •  Champagne Tixier:
  •  Champagne Drappier, carte d'or, superbe rapport qualité prix
  • Champagne Goutorbe
  •  Champagne Gobillard, à Hautvillers
  •  Champagne Cédric Bouchard, cuvée Inflorescence. Mon coup de cœur: Cédric est un jeune passionné, qui fait des champagnes magnifiques, fins, élégants à base de pinot noir. Ma plus belle découverte en Champagne. Sélections parcellaires et champagne d'une seule année, une valeur montante. Peu de production.

 

 Une solution petit budget consiste à se tourner vers les crémants, qui sont élaborés de la même façon que les champagnes. (Seconde fermentation en bouteilles)

De Bourgogne (Chevrot, Boisset), de Loire (Langlois Château sous la houlette de Bollinger, la superbe cuvée Quadrille), d'Alsace (cuvée Julien Dopff au Moulin,), ....ou d'autres régions.

Pour l'anecdote : la Belgique est un des pays qui consomme le plus de bouteilles par habitants. De source officielle, on parle d'une bouteille / an / habitant, mais d'autres sources parlent de 1 , 5 bouteilles. ..

 

 *Le champagne au cours de la seconde fermentation produit des «  déchets » dont on se débarrasse au moment du Dégorgement (opération qui consiste à débarrasser le champagne de ses lies. Se faisant, il se produit un manque ds la bouteille qu'on comblera avec la liqueur d'expédition : vin+ sucres (plus ou moins selon ce qu'on cherche à obtenir du brut, brut zéro ou doux, voire demi sec)

21:13 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

07/11/2008

Je suis toujours là

Juste deux trois mots, pour vous dire que je n'arrete pas ce blog, comme certains ont pu s'en inquiéter, mais je n'ai juste pas trop l'envie pour le moment d'écrire ici. Vous me pardonnerez j'espère. Je vais souffler un peu. Et puis je reviendrais pleine d'energie.

Merci pour vos mots gentils.

Biz

14:50 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

31/10/2008

Des poules qui nagent?

On me l'aurait dit, je l'aurai pas cru.

Une swimming poule, qu'est ce que ça peut bien être?

Et bien un vin du beaujolais, blanc du domaine de l'Ancestra, vin de table à base de chardonnay.

Et sans soufre. Pile pour coller à l'esprit vendredis du vins, et aux directives d'Olif http://www.leblogdolif.com/. Alors on se lance?IMG_2839

 

C'est plutôt de la jeune poulette qui s'ébat gentiment, que de la vieille poule. c'est clair. Un nez bien frais, autour de la poire à croquer, de la pomme verte, un peu de laurier... en bouche, c'est plutôt déroutant. Le chardonnay se montre dans ce qu'il a de plus gras, et de plus explosif. Ici la poire se fait williams, le citron  se confit.C'est un peu surprenant par rapport à la vivacité du nez. En finale quelques amers complètent un vin qui sans être grand, est plus qu'agréable.

voilà.

 

21:05 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : beaujolais, vin sans soufre, degu |  Facebook |