31/10/2008

Des poules qui nagent?

On me l'aurait dit, je l'aurai pas cru.

Une swimming poule, qu'est ce que ça peut bien être?

Et bien un vin du beaujolais, blanc du domaine de l'Ancestra, vin de table à base de chardonnay.

Et sans soufre. Pile pour coller à l'esprit vendredis du vins, et aux directives d'Olif http://www.leblogdolif.com/. Alors on se lance?IMG_2839

 

C'est plutôt de la jeune poulette qui s'ébat gentiment, que de la vieille poule. c'est clair. Un nez bien frais, autour de la poire à croquer, de la pomme verte, un peu de laurier... en bouche, c'est plutôt déroutant. Le chardonnay se montre dans ce qu'il a de plus gras, et de plus explosif. Ici la poire se fait williams, le citron  se confit.C'est un peu surprenant par rapport à la vivacité du nez. En finale quelques amers complètent un vin qui sans être grand, est plus qu'agréable.

voilà.

 

21:05 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : beaujolais, vin sans soufre, degu |  Facebook |

27/10/2008

Le prix et le vin

Je n'arrive pas à mentir. Je dis ce que je pense. Parfois trop vite, sans réfléchir. Je l'ai encore éprouvé cette semaine au magasin. Un client entre. Il me demande à combien se monte le prix d'une bouteille d'un grand liquoreux français bien précis.

Du tac au tac, les mots m'échappent: "Beaucoup trop cher."

Le client me demande de répeter. Je m'exécute. il proteste." C'est moi qui paie "me dit il. Je suis tout à fait d'accord avec ça. Je vérifie le prix. 500 euros l'unité.

Je persiste à penser que c'est trop. Lui ne comprend pas.

Je lui donne mon point de vue. Pour moi, le vin, ce n'est pas un produit, ce n'est pas un objet mercantile. C'est quelque chose qui se boit. Qui donne du plaisir. que l'on partage. A ce prix là, on dépasse toutes ces notions, pour entrer dans un concept très différents. La collection, l'oeuvre d'art.

Ce monsieur me dit ne boire que de grands vins.

J'imagine qu'il se positionne par rapport à leurs prix. Pour moi, le rapport est différent. un grand vin, c'est une bouteille dont je ressort émue, ayant appris ou désappris quelque chose, un souvenir au palais.

J'ai goûté de grands noms qui n'étaient que des petits vins, et l'inverse est vrai aussi.Parce que je m'intéresse d'abord à ce que contient le flacon.Il est indéniable que l'étiquette influence, mais le fait de ne se fier qu'à elle fausse tout rapport amoureux ou sensuel au vin.

Soyons clairs. Un vin, pour être honnete à mon sens, doit respecter le consommateur. Il est évident que le prix de vente du vin doit couvrir les frais du vigneron, et lui permettre de gagner correctement sa vie. Mais quand je vois certains grands chateaux, leur coût estimé de production, sur des domaines vastes ( donc pourvoyant un certain nombre de bouteilles), et leur prix de vente.... Je m'interroge.

Pour quoi prend on le vin?

Si des gens sont prêts à mettre le prix, il est évident que cette pratique là ne changera pas.

Mais mon plaisir ne résidera pas dans ces vins là.

23:05 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : les prix du vin |  Facebook |

21/10/2008

RAPPEL POUR LES DISTRAITS

Vous avez jusqu'au 31 octobre minuit, ( si si) pour rendre vos copies pour le jeu.

Vous avez déjà bénéficié d'une prolongation, donc maintenant plus d'excuses, on envoie !

Rappel:

Les règles sont les suivantes:

  • Je propose un vin. J'en donne les explications qui paraissent nécessaire. Bien sûr, rien ne vous empêche de chercher vous même d'autres infos qui vous paraitraient pertinentes.
  • Vous trouvez, inventez, adaptez une recette... A vous de l'envoyer, par mail et en pièce jointe s'il vous plait, avec une photo l'illustrant.
  • Vous devrez bien entendu indiquer les ingrédients ainsi que le déroulement de la recette, et aussi pourquoi vous avez choisi cette recette pour le vin en jeu.
  • Publier cette recette sur votre blog en indiquant votre participation par un lien
  • Un jury, composé d'illustres dames ( oui, y a que des dames, mais de qualité, et puis c'est moi qui choisit! na !)de la blogosphère sera chargé d'évaluer les recettes. Originalité, réalisation, présentation seront les trois grands critères.
  • Votre recette doit être facilement reproduite , et raisonnable en coût. Inutile de recourir au caviar osciètre donc.
  • Vous avez jusqu'au 31 octobre pour envoyer vos recettes.
  • Le gagnant ou la gagnante se verra attribuer un prix surprise.

Je vous attend nombreux. Point n'est besoin de recettes compliquées, pensez surtout goûteux et à l'accord avec le vin.

Alors prêts?

Partez !

Le vin: Canon Fronsac, Chateau Canon Pécresse 2004,

Rouge, bordelais, propriété de la famille Pécresse, de 4,5 ha, le renouveau de ce vignoble vient d'une profonde restructuration.

Ce qu'on peut en dire: un nez profond de cerise noire, une pointe de menthol, un peu de tabac blond. La bouche est soyeuse, pleine de fruits rouges et noirs frais ( cerise, mûre, fraise, ...). Les tannins sont fins et élégants, ne masquent pas le côté charnu de ce vin. La fraicheur entrevue au nez persiste, et donne du relief au vin, qui en outre possède une légère amertume en fin de bouche. Rond sans être sans âme, puissant sans être body buildé, c'est un vin de caractère, mais aussi de race. L'élégance le caractérise assez bien.

vin rouge charmeur et puissant, mais avec une fraicheur bien présente.

Vous pouvez bien sûr vous rafraichir la mémoire en allant faire un tour du coté du tag " accords mets vins "

A vos casseroles !

15:22 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : rappel, accords mets vins, jeu culinaire |  Facebook |

17/10/2008

Sanglier en folie.... Les accords vins gibiers

L’automne…. C’est la saison du brouillard, des feuilles qui tombent des arbres, et des matins glacés. Heureusement, dans tout ça, une bonne nouvelle : c’est le retour du gibier !

Marcassin, lièvre, biche, faisan, à poils ou à plumes, ils vont s’en donner à cœur joie dans vos assiettes.
Traditionnellement, on les accompagne de belles purées, classique de pomme de terre, ou plus originales de potimarrons ou de céleri. Un accompagnement prisé aussi, les fruits qui donnent à vos préparations une agréable sensation de sucré salé. Poires au vin (tiens tiens), pommes aux airelles… Vous en avez l’eau à la bouche ? Mais que choisit-on comme vins avec ça ?

La suite ?

http://www.restotendances.com/2008/10/17/sanglier-en-foli...

16:42 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

15/10/2008

Relax, respire.... et souris !

Ca vient sans prévenir, comme ça. Vous êtes peinards, (enfin façon de parler, parce qu’en vrai vous bossez…), puis un client pousse la porte. Sourire pro, formule de politesse. L’accueillir sans qu’il se sente harcelé, lui laisser le temps de prendre ses marques. Puis un ” je peux vous aider ? “. Et là, on ne sait jamais ce qu’on peut déclencher. Quelquefois, l’échange est des plus banals. La personne sait ce qu’elle veut, elle le dit, point barre. L’affaire est faite. Mais…

D’autres, ça commence tout à fait normalement:
-” bonjour, je peux vous aider ?
- ” heu, oui, je voudrais offrir du vin …”
- ” une idée sur quelque chose, une région peut être ? “

Et là:
- ” sais pas, c’est pour un gynéco “
*ne pas rire, ne pas rire, non, surtout ne dis pas ce qui t’es venu à l’esprit, reste pro *.

Parfois, c’est les classiques : ” qu’est ce que vous avez de bon ? “ Ou ” je voudrai quelque chose, mais de vraiment bon “ auxquels vous êtes fortement tentés de répondre ” ah, c’est ballot, parce qu’en fait je vends que de la merde.” Mais vous ne le faites pas.

Il y a le somptueux, chuchoté de préférence:
” Dites, je ne voudrais pas vous mettre dans l’embarras, mais il est périmé votre vin, là, c’est écrit 2003″.

Il y a aussi cette dame, très chic, qui vous dit,: ” c’est pour un connaisseur, vous allez me chercher votre mari ? “ .

Bon, d’accord, je cumule: blonde, jeune et sexe féminin, mais je connais quand même deux trois trucs, non ? Il y a les guidophiles, ceux qui ne jurent que par leur sacrosaint guide truc muche, et se foutent bien de votre avis.“Vous savez dans mon guide machin chose, il est dit que ce vin est fooooooooooooooooormidable, vous n’en avez pas ? “ (Si si, j’en ai mais je le garde pour moi, gniark gniark)

Les drôles malgré eux: “moi je n’aime pas le vin, je n’aime que le rosé” (c’est quoi alors du rosé ?).

Ceux qui fourchent, qui se trompent de nom. Le Pauillac devient du Pou- llac, le Saint Estephe du Sein d’Estève (je ne connais pas cette dame).

Puis celle ci, il n’y a pas longtemps. C’est ma préférée : Un monsieur se présente. Il tient un sac, dedans manifestement il y a une bouteille. Il la sort devant moi (la bouteille, qu’allez vous imaginer bande de dévoyés), puis m’annonce: ” elle est bouchonnée “.

Sur le principe, moi je veux bien. Ca arrive. Suffit qu’un champignon pas très sympa aie trouvé le liège assez cosy comme lieu de villégiature, et paf ! Voilà un gout de bouchon.

Sauf que…

La bouteille était bouchée par une capsule à vis…Métallique…

21:14 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : humour, perles |  Facebook |

14/10/2008

Et un coup de gueule, un !

Aujourd'hui, je vais râler un peu. Vous m'excuserez mais des fois quand je lis certains trucs, ça ne passe pas.

Le monde du vin en Belgique, c'est un peu la foire au grand n'importe quoi. Entre la GD qui envahit le marché et ne donne pas forcément une image positive du vin, les cavistes qui essaient tant bien que mal de se faire une place au soleil, les clubs de dégustations ou carrément cours d'oenologie ( sic) qui fleurissent un peu partout, et rarement donnés par des pros, et les particuliers qui revendent du fond de leur garage, ça commence à faire beaucoup.

Mais là où ça déborde, c'est quand on a affaire à ça :

Par téléphone, on vous contacte et on vous propose d'acheter des grands vins de Bordeaux à des prix défiant toute concurrence. En réalité, vous acheterez de la vulgaire piquette, bien trop chère. La technique est bien rodée. Si vous acceptez une livraison, ils ont tout loisir de venir chez vous, repérer les lieux, ... et surtout vous!

Parce que là où c'est encore plus dégueulasse, c'est qu'ils visent principalement des personnes âgées, un peu désorientées, et en profitent pour leur fourguer de la marchandise jamais commandée .

Ca donne quoi ? Une tromperie manifeste, et des milliers d'euros dépensés pour de la bibine prétendument grand cru de bordeaux.

Donc, svp, si vous êtes démarchés par téléphone, de grâce, ne donnez pas suite. Ou vous tendrez le baton pour vous faire battre.

Allez chez un professionnel pour acheter du vin.

14:51 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : vin, escroquerie |  Facebook |

13/10/2008

moi aussi je veux jouer

Un billet court mais bon, pour vous donner deux trois infos, donc

Pour les accros du jeu, délai supplémentaire de deux semaines accordé, vous aurez donc droit à un petit rab' pour fignoler vos recettes...

Ensuite parce que moi aussi j'ai envie de jouer, je joins l'utile à l'agréable, le pédagogik au scientifik... ( non je ne délire pas)

et donc je vous donne ces excellentes adresses, où vous ne manquerez pas de faire un tour, curieux que vous êtes:

http://www.nahimage.com/index.php/2008/10/blogo-chat-bite...

http://everocknroll.canalblog.com/archives/2008/10/08/108...

http://www.journaldunepeste.fr/2008/10/13/chatbite-moi-le...

http://www.epidemik.eu/2008/10/13/wikio-chat-bite-et-le-s...

 

20:39 Écrit par sandrine dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : wikio wikio |  Facebook |