21/10/2008

RAPPEL POUR LES DISTRAITS

Vous avez jusqu'au 31 octobre minuit, ( si si) pour rendre vos copies pour le jeu.

Vous avez déjà bénéficié d'une prolongation, donc maintenant plus d'excuses, on envoie !

Rappel:

Les règles sont les suivantes:

  • Je propose un vin. J'en donne les explications qui paraissent nécessaire. Bien sûr, rien ne vous empêche de chercher vous même d'autres infos qui vous paraitraient pertinentes.
  • Vous trouvez, inventez, adaptez une recette... A vous de l'envoyer, par mail et en pièce jointe s'il vous plait, avec une photo l'illustrant.
  • Vous devrez bien entendu indiquer les ingrédients ainsi que le déroulement de la recette, et aussi pourquoi vous avez choisi cette recette pour le vin en jeu.
  • Publier cette recette sur votre blog en indiquant votre participation par un lien
  • Un jury, composé d'illustres dames ( oui, y a que des dames, mais de qualité, et puis c'est moi qui choisit! na !)de la blogosphère sera chargé d'évaluer les recettes. Originalité, réalisation, présentation seront les trois grands critères.
  • Votre recette doit être facilement reproduite , et raisonnable en coût. Inutile de recourir au caviar osciètre donc.
  • Vous avez jusqu'au 31 octobre pour envoyer vos recettes.
  • Le gagnant ou la gagnante se verra attribuer un prix surprise.

Je vous attend nombreux. Point n'est besoin de recettes compliquées, pensez surtout goûteux et à l'accord avec le vin.

Alors prêts?

Partez !

Le vin: Canon Fronsac, Chateau Canon Pécresse 2004,

Rouge, bordelais, propriété de la famille Pécresse, de 4,5 ha, le renouveau de ce vignoble vient d'une profonde restructuration.

Ce qu'on peut en dire: un nez profond de cerise noire, une pointe de menthol, un peu de tabac blond. La bouche est soyeuse, pleine de fruits rouges et noirs frais ( cerise, mûre, fraise, ...). Les tannins sont fins et élégants, ne masquent pas le côté charnu de ce vin. La fraicheur entrevue au nez persiste, et donne du relief au vin, qui en outre possède une légère amertume en fin de bouche. Rond sans être sans âme, puissant sans être body buildé, c'est un vin de caractère, mais aussi de race. L'élégance le caractérise assez bien.

vin rouge charmeur et puissant, mais avec une fraicheur bien présente.

Vous pouvez bien sûr vous rafraichir la mémoire en allant faire un tour du coté du tag " accords mets vins "

A vos casseroles !

15:22 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : rappel, accords mets vins, jeu culinaire |  Facebook |

21/09/2008

Accord mets vin, la tatin

J'aime , j'adore la tarte tatin. D'abord parce que c'est archi facile à faire. Ensuite, c'est excellent. Peu d'ingrédients et pourtant tellement de saveurs.
Ici une tarte ne fait pas long feu...

Alors pour obtenir ceci:

IMG_2506

(Qu'on retourne bien évidemment)

On prend des pommes que l'on coupe en tranches ni trop fines ni trop épaisses. Dans le fond d'un moule à tarte( s'il est en silicone, on ne fait rien, s'il c'est un moule classique, on le beurre), on parsème de sucre, on pose les pommes plus ou moins artistiquement, on ajoute un peu de sucre sur le dessus et de petits morceaux de beurre et d'un soupcon de cannelle. A four très chaud, on laisse 10 min, le temps de caraméliser un peu les pommes, puis on baisse la t° et on abaisse de la pate feuilletée par dessus. Quand c'est doré, c'est prêt. On laisse refroidir avant de démouler et de retourner.

Et avec ça?

Qu'est ce qu'on boit?      Pourquoi pas un bon cidre fermier... Pour rester dans la note pomme. Si l'on veut du plus chic, un champagne à base de chardonnay, pas trop brut peut être un joli accord.Quoiqu'il en soit, les bulles avec le dessert, c'est souvent fort agréable.

j_1

On peut aussi se tourner vers des gaillac doux, préservant suffisamment de fraicheur mais dont le moelleux est confortable.

Et pourquoi pas, si l'on a envie d'un peu d'originalité, servir un pommeau de normandie, peut être plus à son aise sur une fin de repas qu'en apéro?

Les possibilités sont nombreuses.

Ps: pour les gourmands, la boule de glace est autorisée ....

19/09/2008

Le jeu: nous y voici !

vous étiez impatients... Voilà, on y arrive.

Le jeu est arrivé. A vos mandolines, économes, sauteuses... bref soyez armés.

Les règles sont les suivantes:

  • Je propose un vin. J'en donne les explications qui paraissent nécessaire. Bien sûr, rien ne vous empêche de chercher vous même d'autres infos qui vous paraitraient pertinentes.
  • Vous trouvez, inventez, adaptez une recette... A vous de l'envoyer, par mail et en pièce jointe s'il vous plait, avec une photo l'illustrant.
  • Vous devrez bien entendu indiquer les ingrédients ainsi que le déroulement de la recette, et aussi pourquoi vous avez choisi cette recette pour le vin en jeu.
  • Publier cette recette sur votre blog en indiquant votre participation par un lien
  • Un jury, composé d'illustres dames ( oui, y a que des dames, mais de qualité, et puis c'est moi qui choisit! na !)de la blogosphère sera chargé d'évaluer les recettes. Originalité, réalisation, présentation seront les trois grands critères.
  • Votre recette doit être facilement reproduite , et raisonnable en coût. Inutile de recourir au caviar osciètre donc.
  • Vous avez jusqu'au 15 octobre pour envoyer vos recettes.
  • Le gagnant ou la gagnante se verra attribuer un prix surprise.

Je vous attend nombreux. Point n'est besoin de recettes compliquées, pensez surtout goûteux et à l'accord avec le vin.

Alors prêts?

Partez !

Le vin: Canon Fronsac, Chateau Canon Pécresse 2004,

Rouge, bordelais, propriété de la famille Pécresse, de 4,5 ha, le renouveau de ce vignoble vient d'une profonde restructuration.

Ce qu'on peut en dire: un nez profond de cerise noire, une pointe de menthol, un peu de tabac blond. La bouche est soyeuse, pleine de fruits rouges et noirs frais ( cerise, mûre, fraise, ...). Les tannins sont fins et élégants, ne masquent pas le côté charnu de ce vin. La fraicheur entrevue au nez persiste, et donne du relief au vin, qui en outre possède une légère amertume en fin de bouche. Rond sans être sans âme, puissant sans être body buildé, c'est un vin de caractère, mais aussi de race. L'élégance le caractérise assez bien.

vin rouge charmeur et puissant, mais avec une fraicheur bien présente.

Vous pouvez bien sûr vous rafraichir la mémoire en allant faire un tour du coté du tag " accords mets vins "

A vos casseroles !

10:48 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : jeu, accords mets vins, canon fronsac |  Facebook |

16/09/2008

Un jeu.....pour vous ?

Bientôt, du nouveau...

Comme je sais que vous êtes joueurs, un petit concours se prépare.

Je vous propose un vin.

Il s'agira pour vous de présenter une recette pour réaliser un accord mets vin. Je vous demanderai de présenter votre recette ( avec photos), ainsi que les raisons qui vous ont poussé à votre choix. Il s'agira d'expliquer en quoi pour vous, ce serait un bon accord.

Le vin sera présenté ici, de manière précise et détaillée.

Un jury attribuera des points aux recettes ( originalité, présentation, réalisation), et je donnerai une note pour l'accord.

Le gagnant recevra....

Chuuuut! J'vais pas tout vous dire maintenant, hein...

Soyez prêts !

15:51 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : jeu, accords mets vins |  Facebook |

12/08/2008

Des amis, du fromage et.... du vin !

  Quand on a la chance d'avoir des amis, et à fortiori quand il s'agit de la famille, de temps en temps, partager un excellent repas et quelques bonnes bouteilles, ça fait un bien fou. Alors on ne s'en prive pas.

Amateurs de fromages comme nous, un beau plateau varié contentera aussi bien les grands que les petits.IMG_2292

 

IMG_2291A l'apéro, un vouvray demi sec, domaine de la haute Borne 2004, s'avère une jolie mise en bouche. Des notes de poire, de pêche juteuse au nez, une bouche gourmande et ronde n'oubliant pas la fraicheur.

Bu pour lui même, avec quelques petits amuse gueules salés, il se révèle de bonne compagnie.

Le chenin, est quand même un cépage des plus intéressants, quand il permet à la fois d'obtenir ces vins demi secs, mais aussi complètements secs, ou doux, à boire sur l'immédiateté du fruit ou à laisser murir.

 

Pour accompagner les fromages, l'option a été prise de priviligier les moelleux.

IMG_2290On commence avec le llen de l'el de chez Plageoles, en 2006. du passerillage rondement mené, qui comme souvent chez Plageoles, donne des vins très plaisants, sans lourdeur, avec du sucre, c'est évident, mais une fraicheur qui fait qu'on en oublierait presque son moelleux. En gros, des vins buvables, digestes. Délicates notes exotiques, fruit de la passion, ananas, un peu de tilleul et de sauge, du citrus, une bouche en continuité. Pour l'élégance et la dentelle de ce vin, un grand bravo.

 

 

 

IMG_2300Gaillac les vendanges dorées, passerillé aussi. Sympa, mais beaucoup plus show off, le nez explose d'arômes, beaucoup plus confits que le précédent, la bouche se révele monumentale. Longueur, puissance, ce vin est vraiment un monstre par rapport au précédent. Bien fait, aussi mais un autre style. On aime ou pas, soit le bling bling, les mangues muries à point, l'ananas compoté, le sucre bien présent ou la finesse , c'est un choix ...

 

 

 

 

IMG_2301Et enfin, une découverte, un Saussignac. Autre vin, méthode légerement différente. Les aromes de fruits rotis, de cuits au soleil, n'empechent pas ce vin de posséder quand même une belle fraicheur, qui lui évite de tomber dans le piège miel liquide.

Beaucoup de rondeur, de l'amplitude, manque peut être un chouia d'élégance, mais tout de même une fort agréable bouteille.

 

 

 

Les accords: Et bien, pas de détails cette fois ci mais on peut dire que les vins s'en sont plutôt bien tirés. Evidemment avec le bleu, peut être un peu moins bien avec le Maréchal et l'époisses... Dans l'ensemble, les accords étaient plus que plaisants.

Et pour terminer, une dernière petite sucrerie ...

Une excellentissime tarte au citron , et non moins savoureuse ( j'ai oui dire, n'ayant plus faim pour la goûter à mon grand regret), tarte aux prunes du jardin!

IMG_2303

28/07/2008

dernier corrigé et résultats !

 Voici donc la fin de ce jeu interblogs, j'espère que vous aurez pris autant de plaisir à participer que moi à chercher les accords. C'est l'heure des merci, donc merci mon philou, d'avoir accordé un peu de ton temps et de ton blog pour trouver des recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres.

Merci aux courageux participants, qui se sont attelés à la recherche des accords vins mets,je dois bien avouer que ce n'était pas toujours facile....

voici donc le dernier corrigé:

Tartelette au chocolat noir et à l'eau de fraise

Salade d'herbes et sweet vinaigrette

Tartare de fraises aux mille senteurs

 

Meilleur :domaine de pouderoux maury  vintage 2006:le chocolat et le maury forment un accord classique, la présence de fraises renforce cette alliance. Il faut à la fois puissance et douceur, force et sensualité pour accompagner ce dessert. Le maury est donc le parfait compagnon, d'autant qu'il ne souffrira pas des herbes qui lui apporteront un peu de fraicheur.

Bof : domaine mas jullien, carthagêne 2005: puissance et douceur, pas de doute , il les a. Le problème réside dans la gamme d'arômes, qui n'est pas comme le maury sur les fruits rouges, mais est ici plus tournée vers les fleurs, le miel, et les fruits jaunes. Néanmoins, un accord honnête.

Improbable :dopff au moulin, carte noire, crémant d’alsace : bulles et chocolat, mariage plus que périlleux à réussir, le côté très brut du vin aura tendance à "casser" le chocolat. A oublier....

 

 

 

Crème glacée « Bounty »

Mousse de banane et Fricassée d'ananas « Marie-Galante »

Compote de noix de coco

Meilleur : Villard, condrieu,deponcins 2006: des notes exotiques , une grande fraicheur, de la puissance et une belle longueur permettront de répondre sur le mode sucré-exotique du plat sans rajouter du sucre qui alourdirait l'ensemble. Attention à la glace, le seul vrai problème de ce plat. La manger avant de goûter le vin anesthésierait les papilles, mieux vaut donc terminer la dégustation par elle.

Bof : Père Labat, rhum paille accord régional, donc évident? Il s'agit quand même de rhum, donc d'un taux d'alcool assez élévé. Peut être paraitrait il un peu lourd sur le dessert, trop monumental.

Improbable : Duboeuf,  beaujolais primeur 2007: petit clin d'oeil aux arômes de banane tant cités dans le beaujolais. Mais pas d'accord possible, ananas, coco  et vin rouge ne feront pas bon ménage.

 

 

 

Risotto à la Rose de Damas et aux Lychees

Coulis de mozzarella - Quelques épices fleuries

 

Meilleur : Domaine Faller Gewurtzraminer , cuvée laurence 2004: rose et lychées, porte ouverte à un très bon gewurtzraminer dont ce sont des arômes typiques. Celui ci ne contient pas trop de sucres résiduels, donc n'alourdira pas le plat, répondra en douceur à la mozarrella...

Bof : domaine des huards, cour cheverny, cuvée tendresse 2005: le romorantin est un cépage peu connu, mais qui produit des délices bien vinifié. Nous avons ici un joli demi sec, qui avec ses aromes floraux séduira par sa délicatesse.Le plat étant assez fin , celà devrait bien convenir.

Improbable ;  château de Creyssels, picpoul de pinet 2007: vif, nerveux, assez sec, il va se heurter trop violemment à la rose et aux lichees, et brutalisera la mozarella, .

 

 

 

Crème renversée au caramel de Morilles

 

Meilleur : Tissot, vin jaune, 1999: un plat assez original et un peu compliqué. Néanmoins, les champignons donnent la piste à suivre. Le vin jaune, habitué des mariages morilles, devrait former un accord assez sublime, le moelleux de la crème, et la puissance subtile du vin, les arômes de noix et de fruits secs du vin apportant une dimension supplémentaire au plat.

Bof :  domaine des fils Maye , paien , franc tireur, 2005 (suisse):plus original encore que le jaune, un vin à la fois d'une grande pureté, riche mais sans excès et aux notes d'amande, de noisettes,qui formerait une jolie solution de "repli".

Improbable : Domaine d’escaravailles, c d r rasteau, 2006: un vin rouge sec bien trop puissant, qui va écraser les saveurs du plat. Les tannins et la crème ne sont pas les meilleurs amis.

 

 

 

Gelée de citron/fenouil

Sorbet de framboises/poivron rouge

Tuile croustillante orange/cumin

 

Meilleur  Lafont, pacherenc de vic bilh, 2005: de l'anis, du cumin  pour le sud,du citron , de l'orange , du poivron pour la fraicheur. Des framboises pour la touche sucrée. quoi de mieux alors qu'un vin qui réunit toutes ces qualités. L'avantage du pacherenc, c'est qu'on a le moelleux avec la fraicheur, l'exotique des arômes continuera l'ambiance presque marocaine de ce plat.

Bof : Roisin, vin de coing, 2004: un peu dans le même esprit que le pacherenc, un vin de coings doux mais avec pas mal de fraicheur, peut être trop austère et pas assez expansif pour les arômes virevoltant du dessert.

Improbable : Manoir des têtes rouges, saumur rouge, tête de lard 2006: l'anis aurait déjà tendance à griller le rouge, et le citron finit de l'enterrer. Le plat est un peu trop en fraicheur exotique pour ce vin, ils ne parleront jamais le même langage.

Donc je suis sûre que maintenant, vous n'y tenez plus, vous voulez connaitre les résultats....

And the winner is: 

         Mark

 

Mark, bravo, tu as réalisé un superbe parcours, et je voulais souligner aussi la très belle performance de Tiusha, qui a malheureusement échoué à deux points de la première place.  Tiusha, ça s'est vraiment joué à très peu.

Pour tous les autres participants, je vous enverrai vos résultats individuels par mail si vous le désirez.

 

22/07/2008

Le corbeau, sur son arbre perché, tenait dans son bec, un....

Et une soirée fromage de plus.... Chez nous, on ne se refait pas, c'est une tradition et une bonne occasion de travailler à vous trouver de jolis accords vins. Vous connaissez mon sens du sacrifice? !

Les vins:

  • IMG_2177un vin blanc sec: baumart, vert de l'or, vin de table 2001, cépage verdelho, : seule parcelle de verdelho en France ( test de l'Inra), ce vin est marqué par un nez trés floral. La bouche est sur le coing, le safran avec une finale longue et fraiche.

 

 

 

 

IMG_2180

 

Blanc moelleux: les vendanges dorées, gaillac, domaine d'escausses, 2005. Des notes exotiques au nez, une bouche plus construite sur la puissance que sur l'élégance, un peu de kumquat confit, de l'ananas, du miel.

 

 

IMG_2175

En rouge; le mas d'aimé, vin de table 2000, la vieille bataille, 100% carignan, ce vin désormais à son apogée présente des notes de fruits en confiture, et de pruneau. Une bouche légerement évoluée sur le tabac blond et des tanins fondus.

 

 

 

 

Les fromages en présence:

  • salers affiné 18 mois
  • ossau iraty
  • selles sur cher
  • st félicien
  • bleu des causses
  • ami du chambertin
  • bottera paglietina:deux laits brebis et vache
  • marcaire des vosges

IMG_2166

selles sur cher: le rouge n'est vraiment pas à son avantage, oublions !

Le blanc sec est un accord tranchant, des acidités nerveuses se répondant, un accord tout en légereté.

Le moelleux n'est pas trop mal, mais un poil trop sur le sucre pour être vraiment au top.

 

IMG_2167

 

Le salers: un grand bravo au blanc sec, les arômes de noisette et de torréfaction du fromage sont soutenus par le vin. Le gras est un peu gommé par la fraicheur du vin. Accord vraiment sympa.

Le moelleux s'accomode du fromage, sa puissance lui permet de le concurrencer, mais les épousailles ne seront pas harmonieuses.

                                       Le rouge est à oublier: il fait ressortir une certaine amertume au fromage, pas trés agréable....

IMG_2168

Le marcaire des vosges: l'aacord incontournable se fait avec le blanc sec, la rondeur du fromage demande un peu de vivacité pour ne pas s'avâchir....

                                       Le moelleux: est un accord passable, en raison de sa puissance, il surpasse le gras du fromage, mais manque de fraicheur.

                                       Le rouge: ouille ! Tanins et fromages moelleux, ne réagissent pas trés bien. Des goûts métalliques se profilent. Déception !

IMG_2170

Bleu des Causses: l'accord évident se fait avec le moelleux, le sel et le sucre se rencontrant avec bonheur.
Par contre, un accord étonnant, avec le blanc sec qui donne l'impression d'anihiler le sel du fromage. Surprenant !

Le rouge, on oublie, vite fait !

Pour la suite, c'est chez Laurent que ça se passe: http://leptitblogdelacave.skynetblogs.be