02/05/2008

Mwouais...et Yes!

Je me suis posé la question,dois je ne parler que des vins que j'ai appréciés,ou bien aussi de ceux qui ne m'ont pas plu?Est ce bien nécessaire d'offrir une tribune à des vins que je ne juge pas concluants...Et bien finalement je me suis dit que:

  • d'autres ont bien le droit de se forger une opinion différente
  • je détesterais passer pour un gourou qui dirait ce qu'il faut boire ,ce qu'il faut aimer...
  • si c'est vraiment mauvais,autant le signaler afin que d'autres ne s'y frottent pas de trop près
  • mon palais n'est pas infaillible,je peux me tromper

Voici donc le vin en question:il s'agissait d'un vin italien(et dieu sait si j'aime ça qd c'est bien fait...)Ca' de Mocenigo,verduzzo friulano,Grave,2004...

Une robe légèrement dorée,un peu évoluée déjà,un nez mou et plat,qui vient s'avachir sur des fruits jaunes plus très frais...En bouche,c'était pas mieux,toujours l'impression d'avoir affaire à un vieux macho vautré dans son divan,et qui ne se lève pas pour vous dire bonjour!La mollesse est vraiment le fil conducteur de ce vin.Si l'on aime les vins sans reliefs et sans surprise,...

Par contre,dans la même zone de prix,j'ai été très surprise par un joli merlot,vin de pays de la cité de Carcassonne,domaine Sarrail,2004.

Un nez très gourmand de petits fruits rouges,une pointe de menthol et de tabac blond,font qu'on n'a qu'une envie,y tremper les lèvres pour voir s'il tient ses promesses.Et il les tient de belle manière,puisque la bouche ronde et veloutée,s'ourle de fruits croquants,de ce tabac blond qui fait grand effet,pou terminer sur une jolie fraicheur,bienvenue sur ce type de vins.Un grand bravo pour ce petit moment de plaisir sans prétention.

27/04/2008

Vin suisse,...

J'ai encore goûté un vin dernièrement qui n'a fait que me conforter un peu plus dans mon idée qu'il y a bien autre chose que ce sacré Fendant en Suisse,et qu'on doit vraiment s'y attarder afin de découvrir des petites pépites comme ce Tamborini,Merlot du Tessin Suisse,2001.

Un vin rouge à consonnance italienne,mûr étonnament,élégant et d'une belle présence.Des fruits noirs en pagaille et comme souvent dans les très bons merlots,cette espèce de séduction sauvage,mais policée,qui vous prend farouchement après vous avoir fait le baisemain.

Un régal,des notes d'epices légères qui lui confèrent le piquant italien,mais un vin robuste et droit à la Suisse...très joli moment que ce vin,à déguster avec le cake salé de Philou(voir post précédent).

Pour la Suisse,je prépare un billet plus détaillé...N'hésitez pas à me faire part de vos questions ou suggestions...

21:59 Écrit par sandrine dans Commentaires de dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vin suisse, merlot |  Facebook |