23/04/2008

Gros coup de gueule...

Eh oui,je suis plutôt pacifique en général,mais de temps en temps,il y a des choses qui m'énervent et là j'explose...

Comme la façon dont beaucoup de gens voient la nourriture.Loin d'être un vecteur de plaisir,pour certains elle ne revêt que l'aspect obligatoire de survie des choses,pour être en vie,il faut se nourrir,point barre.Envisagée comme ça,ça devient la porte ouverte à tout.D'abord à demander des prix toujours plus bas pour des aliments forcément de moins bonne qualité,au risque d'étrangler les petits producteurs qui n'arrivent plus à suivre.Au risque également d'appauvrir le paysage culinaire en privilégiant des variétés grosses productrices,mais souvent plus fades.Qu'importe l'important c'est dce remplir son estomac,pas de se faire plaisir...

Un autre aspect de notre société,c'est la course à la santé.Comment y parvenir?En adoptant une alimentation diversifiée,riches en légumes,saine ?Apparemment ce n'est pas suffisant puisque presque tous les produits sont maintenant supplémantés en Oméga 3,calcium,magnésium,et autres.Même les colas en contiennent.(vous pouvez boire ces boissons artificielles,pleines de colorants,etc,c'est plein d'antioxydants!?).C'est le monde à l'envers!!!

Je croyais naivement qu'en choississant des produits de saison,et en variant ses menus ,il était possible d'obtenir sa ration quotidienne de vitamines.

Maintenant,avant de se demander quel goût peut avoir un aliment,on regarde son prix,puis ses "valeurs ajoutées".A force,nombre de ces produits n'ont plus de goût...Les chicons(endives) ne sont plus amers...On déshabitue tellement les gens du vrai goût des choses qu'ils seraient incapables de manger des produits non standardisés.Les fromages n'ont plus le droit de sentir,ils n'ont même plus le droit de mûrir tranquilles puisqu'on fait maintenant des cloches spéciales pour éviter qu'ils ne "bougent" et n'attrapent de goûts trop forts...

Il ne faut pas croire que c'est réservé à l'alimentaire,certains vins subissent aussi cette standardisation.L'effet millésimes?Chez certains,ça n'a plus cours.

Les vins sont de plus en plus riches et alcoolisés...Pourquoi?Le réchauffement climatique?Pas seulement!

Certains ont privilégié la solution de facilité à la diversité et choisi des clones de cépages relativement stables,facile à conduire et de bon rendement,par rapport à d'autres variétés plus originales mais plus difficile à travailler.Si les degrés s'envolent,il faut regarder du côté des maturités de raisin qui arrivent de plus en plus tôt...Certains désalcoolisent(pour ma part,je ne suis pas convaincue par ce procédé qui règle le problème installé).D'autres reviennent à des clones plus anciens,aux maturités moins précoces.Il est évident que ces vignerons proposeront des vins bien plus originaux et équilibrés ....Certains cépages sont rares,il faut les préserver!Les terroirs de France ou d'ailleurs peuvent offir un panel de goûts et de sensations tellement différents.Oui,il y a d'autres vins que les chardonnay et les merlots(vous remarquerez d'ailleurs que dans les séries américaines,les héros ne boivent que ça,ou du Dom Pérignon.Quand aux rappeurs,ils préferent le Cristal Roederer...)

En conclusion,si nous voulons avoir encore de la diversité dans nos assiettes,et prendre du plaisir à table,il est temps de se demander ce que l'on veut vraiment.N'oublions pas non plus d'éduquer les jeunes palais,car ce sont eux qui prendront la relève.On entend encore trop d'absurdités à ce sujet comme ce pédiatre,à qui commençant à donner les repas solides pour Ugo et étant en pleine saisons des asperges,j'avais demandé si je pouvais lui en donner.(certains légumes sont déconseillés avant un certain age),m'avait répondu"vous pouvez essayer,il n'aimera pas,les enfants n'aiment pas les asperges".Comme je suis têtue,je l'ai tenté....Résultat,c'est son légume préféré...Comme quoi,il faut faire goûter,essayer et s'amuser.

L'expression "se nourrir" n'est pas seulement réservée à l'alimentaire,c'est dire l'importance qu'on lui accorde,bien au delà d'une simple satisfaction de la mécanique du corps.Réagissons donc avant de nous faire bouffer par tous ces machins inodores et insipides!

16:02 Écrit par sandrine dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : nourriture, coup de gueule |  Facebook |