22/04/2008

Vins de Belgique....suite

Volontairement,je ne vous ai pas parlé des "vins" de fruits,car pour moi ils n'entrent pas vraiment dans la catégorie vin.En effet,le vin,c'est:"le produit obtenu par la fermentation,totale ou partielle,de jus ou de moût de raisins"(définition officielle).

Les "vins" de pomme,coing,etc ne sont donc pas des vins au sens propre du terme,mais bien des boissons issues de la fermentation de fruits.

L'histoire des vins de fruits est un peu moins ancienne que celle du vin.Elle remonte à la petite aire glaciaire dont j'ai parlé dans et qui a provoqué une disparition quasi totale de la vigne.La population,devant trouver une autre boisson hygiénique(l'eau étant peu sûre,les produits alcoolisés devenaient "aliment"),on développa la bière.

Dans les campagnes les populations sont pauvres. Elles ne peuvent se permettre le luxe de la bière à partir de coûteuses céréales.

Leur réponse est la fabrication de boissons produites à partir de toute matière première apportant une eau non contaminée et des sucres, même en faible quantité : sève d'arbre, jus et sucs des fruits, infusions de racines ou graines.

Ces liquides fermentés, généralement peu alcoolisés, étaient dénommés "boissons ménagères", "boissons des champs", ou "boissons économiques".

Les bourgeois des gros bourgs boivent le cidre ou le poiré dans les régions où la culture des pommes et poires remplace celle des raisins. Les plus anciens documents décrivant la fabrication du cidre datent de 1755.

A partir de la moitié du dix-neuvième siècle ,les rendements des vignobles chutent à cause de l'invasion du philoxéra notamment. Le vin vint à manquer en France. Les vins d'importation étaient trop chers pour le consommateur quotidien.

La solution était simple : produire du "vin" à partir de toute matière peu coûteuse, riche en sucres, qui pouvait donner un produit plus ou moins similaire.

Les vins de fruits, de plus en plus intéressant se développent dans les campagnes aux lendemains de la grande guerre.

Dans les années vingt et trente les premiers livres spécifiques décrivent la fabrication des vins de fruits en Belgique

On trouve en Belgique de très bons "vins" de fruits,notamment à Roisin.A la tête de la production, un œnologue diplômé et reconnu met en oeuvre ses compétences pointues. Ludovic Boucart est gradué en biochimie et a obtenu le Diplôme National Français d'Œnologue.Un travail de sélection pointue au niveau des fruits(meilleurs producteurs et dans les meilleurs terroirs, selon différents critères : maturité, état sanitaire irréprochable, arôme, couleur, teneur en sucre, etc.)et des installation techniques irréprochables font qu'on élabore à Roisin certainement les meilleurs vins de fruits du Royaume.On y fait du vin de cerise(celui ci fait merveille sur les desserts au chocolat),de framboise,de fraise,de coing(à tenter sur un  foie gras),de rhubarbe,de groseille et un étonnant "sparkling" de rhubarbe,qui arrive à la cheville et même bien plus haut que ça de certains champagnes... En bouche ? Un concentré de fraîcheur, entre rhubarbe - logique – et pamplemousse. Parfait pour l’apéro mais également pour accompagner les plats exotiques. Un vent frais dans la bouche déjà salué par William Wouters, et Xavier Faber, deux de nos meilleurs sommeliers.

N'hésitez pas à être curieux et a aller goûter les productions artisanales nombreuses,vous aurez sans nul doute de bonnes surprises!

23:07 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : vins belges, fruits, roisin |  Facebook |