22/04/2008

Vins de Belgique....suite

Volontairement,je ne vous ai pas parlé des "vins" de fruits,car pour moi ils n'entrent pas vraiment dans la catégorie vin.En effet,le vin,c'est:"le produit obtenu par la fermentation,totale ou partielle,de jus ou de moût de raisins"(définition officielle).

Les "vins" de pomme,coing,etc ne sont donc pas des vins au sens propre du terme,mais bien des boissons issues de la fermentation de fruits.

L'histoire des vins de fruits est un peu moins ancienne que celle du vin.Elle remonte à la petite aire glaciaire dont j'ai parlé dans et qui a provoqué une disparition quasi totale de la vigne.La population,devant trouver une autre boisson hygiénique(l'eau étant peu sûre,les produits alcoolisés devenaient "aliment"),on développa la bière.

Dans les campagnes les populations sont pauvres. Elles ne peuvent se permettre le luxe de la bière à partir de coûteuses céréales.

Leur réponse est la fabrication de boissons produites à partir de toute matière première apportant une eau non contaminée et des sucres, même en faible quantité : sève d'arbre, jus et sucs des fruits, infusions de racines ou graines.

Ces liquides fermentés, généralement peu alcoolisés, étaient dénommés "boissons ménagères", "boissons des champs", ou "boissons économiques".

Les bourgeois des gros bourgs boivent le cidre ou le poiré dans les régions où la culture des pommes et poires remplace celle des raisins. Les plus anciens documents décrivant la fabrication du cidre datent de 1755.

A partir de la moitié du dix-neuvième siècle ,les rendements des vignobles chutent à cause de l'invasion du philoxéra notamment. Le vin vint à manquer en France. Les vins d'importation étaient trop chers pour le consommateur quotidien.

La solution était simple : produire du "vin" à partir de toute matière peu coûteuse, riche en sucres, qui pouvait donner un produit plus ou moins similaire.

Les vins de fruits, de plus en plus intéressant se développent dans les campagnes aux lendemains de la grande guerre.

Dans les années vingt et trente les premiers livres spécifiques décrivent la fabrication des vins de fruits en Belgique

On trouve en Belgique de très bons "vins" de fruits,notamment à Roisin.A la tête de la production, un œnologue diplômé et reconnu met en oeuvre ses compétences pointues. Ludovic Boucart est gradué en biochimie et a obtenu le Diplôme National Français d'Œnologue.Un travail de sélection pointue au niveau des fruits(meilleurs producteurs et dans les meilleurs terroirs, selon différents critères : maturité, état sanitaire irréprochable, arôme, couleur, teneur en sucre, etc.)et des installation techniques irréprochables font qu'on élabore à Roisin certainement les meilleurs vins de fruits du Royaume.On y fait du vin de cerise(celui ci fait merveille sur les desserts au chocolat),de framboise,de fraise,de coing(à tenter sur un  foie gras),de rhubarbe,de groseille et un étonnant "sparkling" de rhubarbe,qui arrive à la cheville et même bien plus haut que ça de certains champagnes... En bouche ? Un concentré de fraîcheur, entre rhubarbe - logique – et pamplemousse. Parfait pour l’apéro mais également pour accompagner les plats exotiques. Un vent frais dans la bouche déjà salué par William Wouters, et Xavier Faber, deux de nos meilleurs sommeliers.

N'hésitez pas à être curieux et a aller goûter les productions artisanales nombreuses,vous aurez sans nul doute de bonnes surprises!

23:07 Écrit par sandrine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : vins belges, fruits, roisin |  Facebook |

10/04/2008

On fait du vin en Belgique?

Connaissez vous les vins belges?" Quoi ,vous avez le chocolat,la bière ,les moules frites,Jean Claude Van Damme  et vous faites aussi du vin,"me direz vous...Et bien oui,et du pas mauvais voire du  bon (hé oui,on est modeste en belgique).Que vous soyez belge ou d'un autre pays,vous ne savez surement pas que nous possédons plusieurs appelations contrôlées:

Flandre

• "Hageland" (VQprd)
   Autour des villes d’Arschot, Tirlemont, Louvain.

• "Haspengouw" (VQPRD)
  Entre Hasselt, Saint-Troud, Herstappe et la frontière hollandaise.

• "Vlaams streekwijn"

 en  vin de table avec indication géographique

• "Heuvelland"

   Décret en attente de publication.

 

Wallonie

• Côtes de Sambre et Meuse

(VQPRD)

• Vin de pays des jardins de Wallonie

  Vin de table avec indication géographique.

 

• Crémant de Wallonie.(essentiellement pour le vignoble des Agaises dont j'ai déjà parlé post

  • Encore des bulles...mais pas de Champagne!!! )
  • Je sais ,on peut être sceptique quand à la qualité des vins produits,mais il faut savoir qu'historiquement ,la Belgique (le territoire actuel,puisqu'à cette époque le pays n'existait pas encore )possédait nombre de vignobles au moyen âge.Ces vignes ont disparu,mais elles reviennet tout doucement.On produit des vins très intéressants en Belgique,et je vais vous parler d'un de nos "viticulteurs " les plus emblématiques.Il se nomme Jaap van Rennes, est un homme d’affaires belgo-hollandais à la retraite.S'ennuyant quelque peu et depuis toujours passionné par le vin,il décide d'acheter une propriété dans le limbourg et après avoir demandé l'avis d'un expert mandaté de Bourgogne,il décide de planter la vigne. De fait, jusqu’en 1812, la propriété était plantée d’excellentes vignes. « Il s’agissait de faire un très bon vin, souligne le propriétaire. Sinon, cela n’en valait pas la peine. Question de rentabilité. » Sur ce, sa fille, au même moment, entreprend d’étudier l’œnologie. Ce businessman reconverti dans le vin est maintenant  propriétaire du plus grand domaine et château viticole de Belgique. Car le Château Genoels-Elderen, c’est 16 hectares de vignes, soit 63.490 plants. 50 % de la production est achetée par les restaurants, 50 % est vendue en direct aux particuliers. De quoi aussi le faire connaître à l’étranger, avec 5 % de ventes dans les restaurants hollandais. On y produit 3 blancs de chardonnay,un rouge de pinot noir,trois effervescents et aussi trois qualités d'eaux de vie.

     « Quand les plants auront une dizaine d’années de plus, ce sera certainement le meilleur Chardonnay du monde ! », croit fermement le producteur.

    Il faut admettre que c'est peut être un peu(légerement) exagéré,neanmoins j'ai goûté deux de  ses blancs récemment.

    IMG_1528

    Voilà mon avis.

    Chardonnay Wit,appelation Haspengouw contrôlée,2005,13% vol,rendement inférieur à 50 hl/ha

    Belle couleur paille,limpide ,nez de brioche légère et d'abricots,marqué par une touche de levures.En bouche,on la retrouve présente,mais après une demi heure,elle laisse place aux fruits jaunes déjà entrevus au nez(pêche et abricot),finale un peu acide.Un vin dans l'ensemble équilibré mais qui manque peut être un peu de profondeur.

    Chardonnay Blauw,appelation Haspengouw contrôlée,2004,13%vol,rendement inférieur à 40 hl/ha

    Couleur légerement plus soutenue d'or léger,nez plus beurré et toasté,confiture d'abricots,une pointe de miel,quelques fleurs d'acacias,...En bouche,un vin surprenant de rondeur,plein de fruits(qui s'expriment plus ici qu'au nez,une légere pointe saline,une finale élégante et longue.Vraiment un très joli vin!

    On trouve  beaucoup d'autres vins et curiosités,mais ça,ce sera l'objet d'un prochain post!