22/07/2008

Le corbeau, sur son arbre perché, tenait dans son bec, un....

Et une soirée fromage de plus.... Chez nous, on ne se refait pas, c'est une tradition et une bonne occasion de travailler à vous trouver de jolis accords vins. Vous connaissez mon sens du sacrifice? !

Les vins:

  • IMG_2177un vin blanc sec: baumart, vert de l'or, vin de table 2001, cépage verdelho, : seule parcelle de verdelho en France ( test de l'Inra), ce vin est marqué par un nez trés floral. La bouche est sur le coing, le safran avec une finale longue et fraiche.

 

 

 

 

IMG_2180

 

Blanc moelleux: les vendanges dorées, gaillac, domaine d'escausses, 2005. Des notes exotiques au nez, une bouche plus construite sur la puissance que sur l'élégance, un peu de kumquat confit, de l'ananas, du miel.

 

 

IMG_2175

En rouge; le mas d'aimé, vin de table 2000, la vieille bataille, 100% carignan, ce vin désormais à son apogée présente des notes de fruits en confiture, et de pruneau. Une bouche légerement évoluée sur le tabac blond et des tanins fondus.

 

 

 

 

Les fromages en présence:

  • salers affiné 18 mois
  • ossau iraty
  • selles sur cher
  • st félicien
  • bleu des causses
  • ami du chambertin
  • bottera paglietina:deux laits brebis et vache
  • marcaire des vosges

IMG_2166

selles sur cher: le rouge n'est vraiment pas à son avantage, oublions !

Le blanc sec est un accord tranchant, des acidités nerveuses se répondant, un accord tout en légereté.

Le moelleux n'est pas trop mal, mais un poil trop sur le sucre pour être vraiment au top.

 

IMG_2167

 

Le salers: un grand bravo au blanc sec, les arômes de noisette et de torréfaction du fromage sont soutenus par le vin. Le gras est un peu gommé par la fraicheur du vin. Accord vraiment sympa.

Le moelleux s'accomode du fromage, sa puissance lui permet de le concurrencer, mais les épousailles ne seront pas harmonieuses.

                                       Le rouge est à oublier: il fait ressortir une certaine amertume au fromage, pas trés agréable....

IMG_2168

Le marcaire des vosges: l'aacord incontournable se fait avec le blanc sec, la rondeur du fromage demande un peu de vivacité pour ne pas s'avâchir....

                                       Le moelleux: est un accord passable, en raison de sa puissance, il surpasse le gras du fromage, mais manque de fraicheur.

                                       Le rouge: ouille ! Tanins et fromages moelleux, ne réagissent pas trés bien. Des goûts métalliques se profilent. Déception !

IMG_2170

Bleu des Causses: l'accord évident se fait avec le moelleux, le sel et le sucre se rencontrant avec bonheur.
Par contre, un accord étonnant, avec le blanc sec qui donne l'impression d'anihiler le sel du fromage. Surprenant !

Le rouge, on oublie, vite fait !

Pour la suite, c'est chez Laurent que ça se passe: http://leptitblogdelacave.skynetblogs.be